Ukraine: nouveaux combats dans l'est, quatre morts

Un expert examine les débris d'une voiture ayant... (PHOTO ALEXANDER KHUDOTEPLY, AFP)

Agrandir

Un expert examine les débris d'une voiture ayant explosé près d'un barrage situé à Marioupol, le 17 octobre.

PHOTO ALEXANDER KHUDOTEPLY, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
DONETSK

Des combats entre forces ukrainiennes et séparatistes prorusses ont fait deux morts civils samedi à Donetsk, au lendemain d'une série de réunions entre dirigeants russe, ukrainien et européens, a constaté l'AFP, tandis que l'armée a fait état de deux morts dans ses rangs en 24 heures.

À Donetsk, la plus grande ville sous contrôle des rebelles, une roquette a touché une maison dans un quartier résidentiel en périphérie ouest, tuant deux civils, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Plus tôt dans la journée, des tirs d'artillerie avaient retenti en provenance de la zone de l'aéroport, au nord de la ville, l'un des principaux points de tension de la ligne de front.

Selon un porte-parole militaire ukrainien, Volodymyr Poliovy, deux soldats ont péri en 24 heures dans l'est. L'un des soldats a été tué par un sniper à un barrage routier, le deuxième par un tir de mortier, a-t-il détaillé, sans préciser les lieux. Trois autres ont été blessés.

M. Poliovy a accusé les rebelles de «continuer de violer le cessez-le-feu en plusieurs endroits», dont l'aéroport de Donetsk où les forces ukrainiennes ont été bombardées deux fois en 24 heures.

Les hostilités dans l'est de l'Ukraine ont fait plus de 3700 morts depuis avril, selon l'ONU et se poursuivent malgré l'instauration d'un cessez-le-feu le 5 septembre, qui n'a abouti qu'à un apaisement relatif.

Plusieurs réunions entre le président Petro Porochenko, son homologue russe Vladimir Poutine et des dirigeants européens vendredi à Milan n'ont pas abouti à une réelle percée du processus de paix malgré quelques avancées sur certains points, comme la surveillance des frontières par des drones.

Les deux hommes ont également rapproché leur position dans le conflit gazier qui oppose leurs pays, sans conclure un accord. Des négociations sur ce thème sont prévues mardi à Bruxelles et les Européens espèrent une reprise des livraisons de gaz russe à l'Ukraine, craignant que leurs propres approvisionnements ne soient affectés par le différend.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer