Sanctions occidentales : Poutine ordonne une riposte

Le président russe Vladimir Poutine... (PHOTO ALEXEY NIKOLSKY, AFP)

Agrandir

Le président russe Vladimir Poutine

PHOTO ALEXEY NIKOLSKY, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
MOSCOU, Russie

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé mardi avoir ordonné au gouvernement d'élaborer des mesures de riposte aux sanctions européennes et américaines, introduites la semaine dernière contre la Russie que l'Occident accuse d'être impliquée dans le conflit dans l'est de l'Ukraine.

«J'ai donné un tel ordre aujourd'hui», a déclaré M. Poutine, cité par les agences de presse russes, lors d'un déplacement à Voronej (500 km au sud de Moscou).

«Bien évidemment, il faut le faire de manière extrêmement prudente pour soutenir les producteurs russes, mais sans faire de mal aux consommateurs», a-t-il précisé.

Le recours à des «instruments politiques de pression sur l'économie sont inacceptables, ils contredisent toutes les normes et toutes les règles», a souligné le président.

Il a rappelé que le «gouvernement russe avait déjà proposé un nombre de mesures de riposte face aux soi-disant sanctions de la part de certains pays».

«Dans les conditions actuelles, nous pourrions bien y réfléchir afin de protéger les intérêts des producteurs russes», a ajouté le président.

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a également estimé mardi que la Russie devait commencer à réfléchir aux éventuelles mesures à apporter aux sanctions occidentales.

«Nous avons besoin de discuter des réponses possibles» à ces sanctions, a-t-il indiqué, cité par l'agence officielle Itar-Tass, lors d'une réunion avec le ministre des Transports et un haut responsable de la première compagnie aérienne russe Aeroflot.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer