MH17: les données techniques du vol extraites des boîtes noires

Les boîtes noires, qui sont en fait de... (PHOTO DMITRY LOVETSKY, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Les boîtes noires, qui sont en fait de couleur orange, avaient été remises dans la nuit de lundi à mardi par les rebelles prorusses aux experts malaisiens, qui eux-mêmes les ont transmises aux Néerlandais chargés de diriger l'enquête internationale sur la cause de la chute de l'avion.

PHOTO DMITRY LOVETSKY, ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
LA HAYE, Pays-Bas

Les enquêteurs néerlandais du vol MH17 ont annoncé jeudi avoir extrait les informations de la boîte noire contenant les données techniques du vol, assurant que ces informations n'avaient pas été trafiquées.

«Aucune trace ou indication de manipulation de l'enregistreur n'a été trouvée», a indiqué le Bureau néerlandais pour la sécurité (OVV) dans un communiqué.

«Les informations ont été téléchargées avec succès et l'enregistreur des données en vol contenait des informations valides», a ajouté la même source.

L'OVV avait déjà indiqué mercredi que les sons dans la cabine de pilotage avaient été extraits de la première boîte noire.

Les deux boîtes noires sont analysées au Bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) à Farnsborough, au sud-ouest de Londres.

Les boîtes noires avaient été remises dans la nuit de lundi à mardi par les rebelles prorusses aux experts malaisiens, qui eux-mêmes les ont transmises aux Néerlandais.

L'OVV coordonne des équipes d'enquête de huit pays différents, dont la Russie.

L'équipe internationale d'enquêteurs compte vingt-quatre personnes venant d'Ukraine, de Malaisie, d'Australie, de la France, d'Allemagne, des États-Unis, du Royaume-Uni et de la Russie, ainsi que de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

Un Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines a été abattu par un missile le 17 juillet avec 298 personnes à bord, dont 193 Néerlandais, dans une zone contrôlée par des séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer