Kiev accuse Moscou d'avoir abattu un avion de combat ukrainien

Le Soukhoï Su-25 est un avion d'attaque au... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Le Soukhoï Su-25 est un avion d'attaque au sol développé en Union soviétique dans les années 1970.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
Kiev

L'Ukraine a accusé jeudi l'aviation russe d'avoir abattu la veille un avion de combat ukrainien Su-25 «en mission au-dessus du territoire ukrainien», selon le Conseil de sécurité nationale et de défense.

«Notre avion a été abattu, le pilote a réussi à s'éjecter», indique un bref communiqué de l'organisme ukrainien. Kiev avait déjà accusé la Russie d'avoir abattu un avion de transport militaire An-26, tombé lundi non loin de la frontière russe. Quatre des huit membres d'équipage de ce dernier appareil ont été secourus, deux ont été faits prisonniers et deux ont péri, a précisé jeudi le Conseil de sécurité nationale et de défense.

Selon un porte-parole de cet organisme, Andriï Lyssenko, l'avion ukrainien a été abattu vers 19h locales (midi heure de l'Est) mercredi.

Dénonçant une «nouvelle provocation», il a indiqué qu'«un avion militaire des forces aériennes de la Fédération de Russie a tiré un missile sur l'appareil Su-25».

Le pilote s'est éjecté et «a été évacué par nos unités vers un lieu sûr. Il va bien, il n'a pas été blessé», a ajouté M. Lyssenko.

Le Soukhoï Su-25 est un avion d'attaque au sol développé en Union soviétique dans les années 1970.

Moscou n'avait pas encore réagi officiellement aux déclarations ukrainiennes concernant la destruction de l'avion de transport An-26, alors que l'incident a encore accru la tension entre les deux pays, l'Ukraine continuant à accuser la Russie de soutenir la rébellion séparatiste dans l'Est.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer