Les combats dans l'Est ukrainien ont fait 270 morts

Les forces ukrainiennes ont lancé il y a... (PHOTO VADIM GHIRDA, ARCHIVES AP)

Agrandir

Les forces ukrainiennes ont lancé il y a deux mois une offensive, qualifiée par Kiev d'«opération antiterroriste», pour mater l'insurrection prorusse qui agite l'est de l'Ukraine, où les séparatistes ont proclamé deux «Républiques» indépendantes, à Donetsk et à Lougansk, après des référendums le 11 mai.

PHOTO VADIM GHIRDA, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
KIEV

Les violences entre insurgés prorusses et forces ukrainiennes dans l'est de l'Ukraine ont fait 270 morts en deux mois, a indiqué mercredi le ministère de la Santé ukrainien.

Dans la seule région de Donetsk, en proie aux combats les plus violents, 225 personnes sont mortes, dont deux enfants et huit femmes. Quelque 576 blessés ont été recensés par les services médicaux, est-il précisé dans un communiqué.

Dans la région voisine de Lougansk, 45 morts et 137 blessés ont été recensés.

Les forces ukrainiennes ont lancé il y a deux mois une offensive, qualifiée par Kiev d'«opération antiterroriste», pour mater l'insurrection prorusse qui agite l'est de l'Ukraine, où les séparatistes ont proclamé deux «Républiques» indépendantes, à Donetsk et à Lougansk, après des référendums le 11 mai.

L'offensive se concentre notamment sur les environs de Slaviansk, dans la région de Donetsk, où de durs combats au mortier et aux armes lourdes opposent rebelles et soldats ukrainiens.

Mercredi, des hommes équipés d'armes automatiques ont pris le contrôle des locaux des services de sécurité (SBU) à Makiïvka, troisième ville de la région de Donetsk, dont elle est adjacente.

Mardi, le nouveau président ukrainien Petro Porochenko a ordonné la création de corridors humanitaires, réclamés par Moscou, afin que les civils qui le veulent puissent quitter les zones de combat.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer