Un avion militaire ukrainien touché par des tirs

Un avion militaire ukrainien volant au-dessus d'une colonne... (Photo ANATOLIY STEPANOV, Archives AFP)

Agrandir

Un avion militaire ukrainien volant au-dessus d'une colonne pro-russe dans l'est du pays.

Photo ANATOLIY STEPANOV, Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
KIEV

Un avion militaire ukrainien a été touché mardi par des tirs depuis Slaviansk, ville de l'est de l'Ukraine aux mains des insurgés pro-russes, a annoncé le ministère ukrainien de la Défense.

«Des inconnus ont tiré sur l'avion AN-30 des forces aériennes ukrainiennes qui effectuait un vol d'observation au-dessus de Slaviansk. Il a été touché par plusieurs balles», mais a atterri sans incident, selon un communiqué du ministère ukrainien de la Défense.

Par ailleurs, le président ukrainien par intérim Olexandre Tourtchinov a annoncé mardi la reprise de l'opération «antiterroriste» lancée contre les séparatistes de l'Est et suspendue avant Pâques, après la découverte de deux corps portant des signes de «torture».

«J'exige des forces de sécurité la reprise (...) des opérations antiterroristes, destinées à défendre des terroristes les citoyens ukrainiens, qui vivent dans l'est de l'Ukraine», a-t-il dit dans un communiqué.

M. Tourtchninov explique avoir pris cette décision après la découverte de corps de deux hommes «sauvagement torturés» dont l'un appartiendrait à Volodymyr Rybak, un élu local du parti pro-occidental Batkivchtchina de Ioulia Timochenko, auquel il appartient également.

La police locale a indiqué dans la journée avoir découvert le corps d'un homme «qui ressemble à Rybak», enlevé le 17 avril, qui est resté immergé pendant plusieurs jours et est difficile à identifier.

Selon le chef de la branche locale du parti Batkivchtchina Denis Tokar, interrogé par l'AFP, l'épouse du conseiller municipal a identifié le corps.

«Les terroristes qui ont pris en otage toute la région de Donetsk ont franchi la ligne rouge en torturant des patriotes de l'Ukraine», a lancé le président par intérim.

«Ces crimes sont commis avec le soutien total de la Russie», a-t-il affirmé.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer