G7: l'accent doit être mis sur la crise ukrainienne, pense Harper

M. Harper a indiqué que le Canada n'orienterait pas... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

M. Harper a indiqué que le Canada n'orienterait pas sa politique étrangère vers la promotion des intérêts commerciaux canadiens pendant qu'une crise mondiale se trame.

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Sur le même thème

La Presse Canadienne
LA HAYE, Pays-Bas

Le premier ministre Stephen Harper croit que les préoccupations d'ordre économique doivent être reléguées au second rang pendant que les pays occidentaux déterminent comment ils répondront à l'agression russe en Europe de l'Est.

En marge du Sommet sur la sécurité nucléaire qui se déroule à La Haye, aux Pays-Bas, M. Harper a indiqué que le Canada n'orienterait pas sa politique étrangère vers la promotion des intérêts commerciaux canadiens pendant qu'une crise mondiale se trame.

Ces commentaires laissent entrevoir ce que M. Harper pourrait dire à ses homologues lorsqu'il prendra la parole, plus tard dans la journée de lundi lors d'un sommet d'urgence du G7 pour discuter de la question ukrainienne.

Le premier ministre canadien est le seul chef de gouvernement du G7 à s'être rendu à Kiev et à avoir rencontré personnellement le nouveau gouvernement ukrainien.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer