La Russie construira un pont vers la Crimée aux coûts de 3 milliards

La liaison entre la Russie et la péninsule... (PHOTO MAXIM SHEMETOV, REUTERS)

Agrandir

La liaison entre la Russie et la péninsule de Crimée est actuellement assurée par un transbordeur.

PHOTO MAXIM SHEMETOV, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
Moscou

La Russie va construire un pont entre son territoire et la péninsule de Crimée, a annoncé mercredi le président Vladimir Poutine, le gouvernement chiffrant le projet à 3 milliards de dollars.

«Il nous faut un pont et pour les automobiles, et pour le train», a souligné M. Poutine devant le conseil des ministres, selon l'agence Interfax.

La traversée du détroit de Kertch, un bras de mer de 4,5 km au plus étroit entre la mer d'Azov et la mer Noire, à l'est de la Crimée, est le seul moyen, hors avion, de rejoindre la péninsule depuis le territoire russe sans passer par l'Ukraine.

La liaison est actuellement assurée par un transbordeur. Les trains continuent de circuler via le territoire ukrainien, a par ailleurs indiqué le ministre des Transports, Maxime Sokolov.

Il a indiqué qu'un tunnel était également à l'étude.

Selon son ministère, cité par Interfax, le projet est doté d'un budget global de 3 milliards de dollars. Il n'a pas été précisé quelles infrastructures ce budget comprenait.

Un responsable local avait déclaré au début du mois que le pont en projet ferait 7,5 km de long. Le premier ministre russe, Dmitri Medvedev, avait signé un décret en confiant la gestion à un groupe public de BTP. Le montant alors évoqué était de 24 milliards de roubles (environ 725 millions de dollars).

La Crimée, un territoire du sud de l'Ukraine à majorité russophone, a proclamé son indépendance à la suite du changement de pouvoir à Kiev, et s'est prononcée à près de 97 % pour le rattachement à la Russie lors d'un référendum dimanche, dénoncé par les Occidentaux.

Le président Vladimir Poutine a signé mardi le traité par lequel ce territoire intègre la Fédération de Russie.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer