Crimée: heurts entre partisans de Moscou et soutiens de Kiev

Des heurts ont éclaté dimanche à Sébastopol entre les partisans de Moscou et... (Photo FILIPPO MONTEFORTE, AFP)

Agrandir

Photo FILIPPO MONTEFORTE, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
SÉBASTOPOL

Des heurts ont éclaté dimanche à Sébastopol entre les partisans de Moscou et les soutiens de Kiev dans cette ville de Crimée, à l'issue d'un rassemblement d'ukrainophones pour l'anniversaire du poète ukrainien Taras Chevtchenko.

Une centaine d'hommes armés de matraques et de fouet, certains encagoulés et portant des gilets pare-balles ont attaqué le service d'ordre qui protégeait un rassemblement pour le 200e anniversaire de la naissance de Taras Chevtchenko.

Ils ont détruit une voiture et ont bloqué celles appartenant au service d'ordre du rassemblement qu'ils ont dit appartenir à Pravy Sector, mouvement nationaliste paramilitaire qui s'est illustré en première ligne de la contestation à Kiev.

Au moins cinq membres du service d'ordre ont été interpellés par la police.

Il n'était pas immédiatement possible de dénombrer des blessés.

Deux cents personnes brandissant des drapeaux ukrainiens avaient participé à ce rassemblement devant le monument de Chevtchenko dans un quartier excentré de Sébastopol, dans la péninsule séparatiste de Crimée occupée depuis fin février par des forces russes.

Ils ont chanté l'hymne national et ont voté une résolution dénonçant «l'occupation russe».

Les intervenants ont parlé en ukrainien. Sur les affiches rédigées en russe et en ukrainien on pouvait lire : «Pays uni», «l'Ukraine et la Russie veulent la paix», «Je suis pour une Ukraine libre».




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer