Le chef de file de l'extrême droite néerlandaise condamne les attaques en Norvège

Le chef de file de l’extrême droite néerlandaise,... (Photo: Reuters)

Agrandir

Le chef de file de l’extrême droite néerlandaise, Geert Wilders.

Photo: Reuters

Agence France-Presse
La Haye

Le chef de file de l'extrême droite néerlandaise, Geert Wilders, a condamné samedi la double attaque en Norvège, affirmant que son auteur était un «esprit violent et malade».

Le chef du Parti pour la Liberté (PVV), qui soutient au parlement le gouvernement du premier ministre libéral Mark Rutte, a écrit dans un message sur Twitter: «Attentat affreux à Oslo, toutes des victimes innocentes d'un esprit violent et malade. Le PVV présente ses condoléances aux familles des victimes et au peuple norvégien».

Selon les médias néerlandais relayant des informations circulant sur l'Internet, l'auteur du carnage, un Norvégien «de souche» de 32 ans dépeint par la police comme un «fondamentaliste chrétien» de droite hostile à l'islam aurait eu de la sympathie pour les idées du PVV.

Dans un message publié le 28 janvier 2010 sur le site web du magazine conservateur norvégien Minerva, Anders Behring Breivik avait écrit: «Les Tories anglais, comme les partis de droite en Norvège, ont perdu toute pertinence face aux +vrais+ partis conservateurs, comme le FrP (NDLR: Parti du Progrès norvégien, populiste), le PVV de Geert Wilders, etc... qui peuvent, à juste titre, revendiquer le titre de véritables partis culturellement conservateurs».

Dans une réaction publiée sur le site web d'information Spitsnieuws, Geert Wilders a tenu à se distancier du suspect. «C'est un psychopathe violent et malade» et le PVV «abhorre tout ce qu'il représente et ce qu'il a fait».




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer