Silence pour les 26 victimes de Newtown

Partager

Dossiers >

Tuerie à Newtown

International

Tuerie à Newtown

Le 14 décembre 2012, un jeune homme a tué 20 enfants et six adultes dans l'école primaire de Sandy Hook. Il a aussi assassiné sa mère et s'est enlevé la vie. »

Agence France-Presse
Newtown

Une minute de silence a été observée vendredi à 9 h 30 et les cloches des églises ont sonné, à Newtown comme un peu partout aux États-Unis, en hommage aux 26 victimes de la tuerie de cette ville du Connecticut il y a exactement une semaine.

Les cloches ont sonné 26 fois en souvenir des 20 enfants et des 6 adultes tués au fusil d'assaut par un jeune homme de 20 ans dans l'école de Sandy Hook, le vendredi 14 décembre à 9 h 30.

L'assaillant avait auparavant tué sa mère à son domicile.

Le président Barack Obama a observé cette minute de silence à la Maison-Blanche, qui avait appelé sur Twitter les Américains à se joindre à cet hommage, nommé sur le réseau social MomentforSandyHook. La page d'accueil du site internet de la Maison-Blanche est devenue blanche pendant quelques minutes.

«20 enfants magnifiques et 6 adultes remarquables. Ensemble, nous continuerons et nous ferons en sorte que notre pays soit digne de leur mémoire», a indiqué M. Obama dans un tweet.

Le gouverneur du Connecticut, Dannel P. Malloy, avait déclaré ce vendredi «jour de deuil» et demandé aux habitants d'observer une minute de silence.

«Pleurons ensemble collectivement la perte de ces trop nombreuses et prometteuses vies», a écrit le gouverneur dans un communiqué. «Bien que nous ne puissions pas mesurer le chagrin de ces familles, nous pouvons leur dire que nous sommes à leurs côtés pendant ces moments difficiles», a-t-il ajouté.

Les églises se sont jointes à cet hommage. Le Conseil national des Églises a indiqué que des milliers d'églises observeraient une minute de silence à 9 h 30 en solidarité avec les habitants du Connecticut.

Les plus hauts responsables religieux américains se sont réunis à la cathédrale nationale de Washington, qui a également fait sonner 26 fois son bourdon (grosse cloche à son grave des enterrements, NDLR) pour «appeler les responsables politiques à agir promptement pour mettre fin à la violence des armes et honorer les vies perdues à Newtown», selon un communiqué.

Des gouverneurs, de la Floride à Hawaï, ont aussi appelé leurs habitants à observer cette minute de silence.

M. Obama, qui a engagé depuis la tuerie une réflexion pour réduire la violence causée par les armes à feu, a aussi répondu vendredi à une pétition en ligne qui a recueilli plus de 400 000 signatures sur le site internet de la Maison-Blanche.

Sa femme, Michelle Obama, a pour sa part signé un texte publié vendredi par le journal local Hartford Courant dans lequel elle dit sa sympathie. «En tant que mère de deux jeunes filles, mon coeur saigne pour vous et vos familles», a-t-elle dit.

«Sachez que, chaque minute de chaque jour, nous pensons à vous, nous prions pour vous», écrit Mme Obama.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer