Pétition sur les armes à feu: Barack Obama promet d'agir

«Au cours des jours qui ont suivi cette... (PHOTO KEVIN LAMARQUE, REUTERS)

Agrandir

«Au cours des jours qui ont suivi cette déchirante tragédie de Newtown, dans le Connecticut, des centaines de milliers d'entre vous, depuis les 50 États, ont signé une pétition nous demandant de prendre des mesures sérieuses pour résoudre l'épidémie de violence armée dans le pays», a déclaré Le président Obama.

PHOTO KEVIN LAMARQUE, REUTERS

Partager

Dossiers >

Tuerie à Newtown

International

Tuerie à Newtown

Le 14 décembre 2012, un jeune homme a tué 20 enfants et six adultes dans l'école primaire de Sandy Hook. Il a aussi assassiné sa mère et s'est enlevé la vie. »

Agence France-Presse
Washington

Le président américain Barack Obama a promis vendredi de prendre des mesures pour faire cesser la violence causée par les armes à feu, en réponse à la signature par plus de 400 000 personnes d'une pétition en ligne, après la tuerie de l'école primaire de Newtown la semaine dernière.

Par ailleurs la petite ville de Newtown au Connecticut a observé, ce matin, une minute de silence à 9h30, une semaine exactement après la terrible attaque de l'école primaire Sandy Hook, où Adam Lanza a tué 26 personnes, dont 20 élèves, avant de retourner son arme contre lui.

«Au cours des jours qui ont suivi cette déchirante tragédie de Newtown, dans le Connecticut, des centaines de milliers d'entre vous, depuis les 50 États, ont signé une pétition nous demandant de prendre des mesures sérieuses pour résoudre l'épidémie de violence armée dans le pays», a déclaré M. Obama dans une vidéo publiée sur l'internet. «Nous vous entendons».

M. Obama a appelé le Congrès à voter une loi interdisant les fusils d'assaut et les chargeurs à grande capacité, et comblant les vides juridiques permettant d'acheter des armes sans vérification des antécédents de l'acheteur.



Il avait nommé mercredi son vice-président Joe Biden à la tête d'un groupe de travail chargé de trouver des moyens de prévenir ces tueries. Le groupe travaillera notamment sur des politiques relatives à la santé mentale et à la violence dans la culture populaire.

«Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir de président pour faire progresser les choses, car si en tant que pays nous n'avons ne serait-ce qu'une seule chose à faire pour protéger nos enfants, nous avons la responsabilité d'essayer», a plaidé M. Obama.

«Mais comme je l'ai dit cette semaine, je ne peux pas y arriver seul. J'ai besoin de votre aide».

M. Obama a appelé les Américains ordinaires, les représentants de la loi et les détenteurs d'armes à feu à faire campagne publiquement et à envoyer une pétition au Congrès pour soutenir les réformes.

Après la fusillade du 14 décembre, qui avait tué 26 personnes, dont 20 enfants, à l'école primaire de Sandy Hook, plus de 400 000 personnes ont signé la pétition «We The People» («Nous le peuple») publiée sur le site de la Maison-Blanche et appelant à des réformes sur les armes à feu.

Cette pétition est devenue celle qui a le plus rapidement atteint les 25 000 signatures de l'histoire.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer