L'armée américaine a mené deux frappes au Yémen en juillet

En mai, le Pentagone avait reconnu avoir installé... (PHOTO AFP)

Agrandir

En mai, le Pentagone avait reconnu avoir installé des soldats américains sur un site au Yémen afin d'apporter un soutien en matière de renseignements aux Emiratis.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

L'armée américaine a mené deux frappes aériennes contre des membres d'Al-Qaïda dans le centre du Yémen au mois de juillet, a indiqué mardi le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (CENTCOM).

Lors du premier bombardement, qui s'est tenu le 8 juillet, un membre «opérationnel» d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) a été tué, a précisé cette source dans un communiqué.

La seconde frappe s'est déroulée le 16 juillet. Six membres d'AQPA ont été tués et un a été blessé.

«La présence d'Al-Qaïda a un effet déstabilisateur au Yémen; il utilise les troubles au Yémen pour se procurer un abri à partir duquel il peut planifier de futures attaques contre nos alliés ainsi que contre les États-Unis et leurs intérêts», a relevé le CENTCOM.

AQPA tire profit de la situation au Yémen, où s'opposent forces pro-gouvernementales et rebelles Houthis soutenus par l'Iran, pour étendre son emprise dans le sud du pays.

En mai, le Pentagone avait reconnu avoir installé des soldats américains sur un site au Yémen afin d'apporter un soutien en matière de renseignements aux Emiratis.

Une coalition menée par l'Arabie saoudite mène depuis mars 2015 une intense campagne de bombardements aériens en soutien au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, contre les Houthis qui ont pris le contrôle de la capitale Sanaa et de grandes portions du territoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer