Conclave: une victime de violences sexuelles s'oppose à la participation du cardinal Errázuriz

Le Vatican... (PHOTO FILIPPO MONTEFORTE, AFP)

Agrandir

Le Vatican

PHOTO FILIPPO MONTEFORTE, AFP

Partager

Dossiers >

Succession de Benoît XVI

International

Succession de Benoît XVI

Le pape Benoît XVI a créé la surprise en annonçant qu'il renonçait à ses fonctions, officiellement pour des raisons de santé. Alors que le cardinal québécois Marc Ouellet était l'un des dix «papabili», c'est finalement le cardinal argentin Jorge Mario Bergoglio qui a été élu mercredi 13 mars 2013, à l'issue du deuxième jour du conclave qui avait lieu à Rome. Le nouveau pape porte le nom de François. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
SANTIAGO DU CHILI

Un médecin chilien, victime d'agression sexuelle par un prêtre, a demandé samedi que le cardinal chilien Francisco Javier Errázuriz, qu'il accuse d'avoir protégé son agresseur, ne participe pas au conclave qui doit élire le successeur de Benoît XVI.

« Le cardinal (Errázuriz) ne doit pas aller au conclave, sa place est derrière les barreaux », a déclaré le Dr James Hamilton à la chaîne télévision d'information en continu CNN.

James Hamilton, avec quatre autres fidèles, avait dénoncé les violences sexuelles qui lui avaient été infligées dans les années 1980 par le père Fernando Karadima. Ce religieux influent au Chili avait été déclaré coupable par le Vatican et condamné à « se retirer pour une vie de prière et de pénitence ».

Le médecin avait également accusé la hiérarchie du prêtre de complicité pour lui avoir fourni un « réseau de protection ». Il avait nommément dénoncé Mgr Errázuriz qui était à l'époque archevêque de Santiago et qui a revêtu depuis la pourpre cardinalice.

L'Église chilienne a fait en avril 2011 un acte de contrition en raison des scandales de violences sexuelles impliquant non seulement le père Karima, mais également une mère supérieure décédée entre-temps ainsi qu'une vingtaine de prêtres, dont cinq ont été condamnés en justice.

Des victimes de violences sexuelles aux États-Unis et au Mexique ont également demandé que des cardinaux de leur pays ne participent pas au conclave en les accusant d'avoir couvert les agissements de membres du clergé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer