Marc Ouellet « a toutes les aptitudes pour devenir pape »

Marc Ouellet (notre photo) est un prétendant sérieux à... (PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Marc Ouellet (notre photo) est un prétendant sérieux à la papauté, croit son ancien adjoint à la Congrégation pour les évêques, Mgr Serge Poitras.

PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partager

Dossiers >

Succession de Benoît XVI

International

Succession de Benoît XVI

Le pape Benoît XVI a créé la surprise en annonçant qu'il renonçait à ses fonctions, officiellement pour des raisons de santé. Qui lui succédera à la tête de l'Église catholique et de son milliard de fidèles? Aurons-nous un pape québécois en la personne du cardinal Marc Ouellet? Les cardinaux se réuniront en conclave avant la mi-mars pour désigner un successeur. »

(Timmins, Ontario) « Vas-tu aller au Palais apostolique? »

Au cours des dernières années, Mgr Serge Poitras a souvent entendu cette blague lorsqu'il se rendait au travail, au Vatican. Son patron, le cardinal Marc Ouellet, était régulièrement cité comme « papable » par les vaticanistes. Et le Palais apostolique, c'est justement la résidence du pape.

Mgr Poitras, qui vient d'être nommé évêque de Timmins, en Ontario, a travaillé pendant deux ans et demi comme sous-secrétaire adjoint de la Congrégation pour les évêques, dirigée par Mgr Ouellet et responsable des nominations d'évêques. Mais en réalité, il joue un rôle crucial dans la nomination des évêques canadiens depuis l'an 2000, année de sa nomination comme secrétaire à la nonciature apostolique à Ottawa - l'ambassade du Vatican au Canada.

« Le seul dossier d'évêque sur lequel je n'ai pas travaillé, c'est celui de Timmins », dit-il à la blague. Le nonce de chaque pays envoie régulièrement à Rome des listes de trois candidats potentiels pour chaque évêché. Depuis juillet 2010, Mgr Ouellet étudie ces listes avec le pape.

Une possibilité réelle

Pour Mgr Poitras, la possibilité que Mgr Ouellet soit le prochain pape existe depuis 2003. « Dès qu'il a été nommé cardinal, précise-t-il. Il a toutes les aptitudes pour devenir pape. »

Il ajoute: « Évidemment, tout cardinal peut en théorie devenir pape. »

N'empêche, le nouvel évêque de Timmins va plus loin que Mgr Jean-Claude Turcotte, ex-archevêque de Montréal, qui répète depuis lundi sur toutes les tribunes qu'il ne peut commenter la possibilité que Mgr Ouellet devienne pape.

Le cardinal Ouellet bénéficiera-t-il de ses contacts de longue date avec les cardinaux latino-américains?

« Il les connaît bien, non seulement ceux de la Colombie, mais aussi ceux d'autres pays, parce que les sulpiciens visitent régulièrement les autres séminaires de la région où ils travaillent. Mais j'ai été surpris de voir à quel point les cardinaux se connaissent bien, ils se rencontrent vraiment très souvent à Rome. »

Connaître quelqu'un depuis 3 ans ou depuis 40 ans, est-ce vraiment la même chose? « C'est vrai, c'est différent, la connaissance est plus intime quand la relation dure depuis plus longtemps », dit Mgr Poitras avec un sourire. « Mais ça va dans les deux sens. »

Lui-même connaît Mgr Ouellet depuis 1985. « J'étais allé à Rome pour étudier à l'Université Grégorienne et je ne connaissais pas le chemin, dit-il. Le premier matin, il m'a accompagné. Quand je l'ai rencontré à nouveau, au Grand Séminaire de Montréal en 1990, il ne s'en souvenait plus. »

Mgr Poitras a enseigné pendant quatre ans au Grand Séminaire, alors que Mgr Ouellet y était recteur. « Ensuite, je l'ai revu à Edmonton, où il dirigeait le Séminaire. J'y étais pour une rencontre de la Conférence des évêques catholiques et j'ai décidé d'aller visiter le Séminaire. »

Invasion canadienne?

Visite-t-il le séminaire de chaque nouvelle ville qu'il découvre? « Non, seulement à Edmonton », admet Mgr Poitras, qui semble gêné que soit dévoilée la profondeur de ses liens avec le cardinal québécois.

Les taquineries de ses collègues de la Congrégation pour les évêques n'étaient peut-être pas innocentes. « Une autre chose qu'on me disait à la blague, c'est "le Canada s'en vient", parce que nous étions deux Canadiens à la Congrégation », confie Mgr Poitras. Peut-être qu'en mars, c'est le Saint-Siège au complet qui subira une invasion canadienne.

-----------------

Mgr Ouellet fait parler de lui partout dans le monde

The Tablet - hebdomadaire catholique, Royaume-Uni

« Durant ses huit ans dans l'une des sociétés les plus sécularisées, le cardinal Ouellet a souvent causé la controverse sur les questions morales. Son affabilité et sa sincérité l'ont aidé à calmer le jeu, mais il n'est pas clair qu'il a accompli grand-chose à Québec. »

The Guardian - quotidien, Royaume-Uni

« Il pourrait être un candidat attrayant pour les catholiques latino-américains si aucun d'entre eux ne peut être élu pape. Malgré sa réputation conservatrice, en 2007, Mgr Ouellet s'est excusé pour l'attitude de l'Église avant 1960. Trois ans plus tard, par contre, il a fait scandale en affirmant que l'avortement est un "crime moral", même dans un cas de viol. »

Le Figaro - quotidien, France

« Ce Canadien est un « Américain » au sens large, puisqu'il connaît autant l'Amérique du Nord que l'Amérique du Sud, où il a été missionnaire pendant une dizaine d'années, en Colombie. Il a une expérience pastorale d'évêque. Mais il a aussi une double expérience de la curie, dont la troisième plus importante responsabilité du Vatican. »

L'Espresso - hebdomadaire, Italie

« Le candidat qui correspond le plus [à l'importance croissante du tiers-monde et de l'Amérique du Nord au sein de l'Église] est sans l'ombre d'un doute le cardinal Marc Ouellet. Plurilingue, d'une région parmi les plus sécularisées de la planète, vaillant théologien d'école ratzingérienne, préfet de la congrégation qui choisit les nouveaux évêques, et surtout pour plusieurs années missionnaire en Amérique latine. »

Il Corriere della sera - quotidien, Italie

« Parmi les noms les plus mentionnés, on retrouve celui de Marc Ouellet. Il fait partie du groupe de la revue Communio. Le pape lui a confié l'un des thèmes les plus urgents de son pontificat: l'an dernier, il a dirigé la "veillée pénitentielle" durant le symposium sur la pédophilie dans le clergé, à Rome, et il a représenté le pape au Congrès eucharistique de Dublin et y a rencontré des victimes d'agressions. »

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer