Espionnage: le journal Libération promet d'autres révélations lundi

Le président américain Barack Obama aux côtés du... (Photo archives AFP)

Agrandir

Le président américain Barack Obama aux côtés du président français François Hollande.

Photo archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Sous surveillance

International

Sous surveillance

Edward Snowden, un ancien consultant de la CIA, a révélé l'existence de programmes secrets de surveillance des communications électroniques en remettant des documents compromettants aux quotidiens The Guardian et The Washington Post. Il s'est depuis réfugié à Hong Kong alors que le gouvernement américain a lancé une enquête contre lui. »

Agence France-Presse
PARIS

Laurent Joffrin, directeur de la rédaction de Libération, a annoncé jeudi soir que de nouvelles révélations étaient à attendre lundi dans son journal, déjà à l'origine mardi des révélations sur l'espionnage des trois derniers présidents français par les États-Unis.

«On a encore deux volets de documents à fournir. Mais je ne peux pas vous dire le contenu, car on est en relation avec Wikileaks et Mediapart. On se met d'accord sur le moment où on sort ces documents», a-t-il déclaré à TV5 Monde.

«Lundi, on publie des choses plus précises sur l'espionnage politique. Ce ne sera pas sur les présidents, ce sera sur la vie politique», a déclaré Laurent Joffrin sans plus de précisions.

Alors qu'on lui demandait s'il y aurait d'autres révélations sur l'espionnage économique, il a seulement répondu «après».

«Il y a beaucoup de documents, si on les sort tous d'un coup, ça fait un bouquin, pratiquement», a ajouté le directeur de la rédaction de Libération.

«Il faut retrouver le contexte et décrypter les sigles. Il faut des spécialistes du renseignement», a-t-il souligné.

Selon les documents de WikiLeaks publiés mardi soir par Libération et Mediapart, les trois derniers présidents français, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande, mais aussi des ministres et parlementaires ont été espionnés par les États-Unis, au moins de 2006 à 2012.

Mercredi, le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a promis de nouvelles informations «plus importantes» et pressé Paris de réagir après les révélations d'espionnage des États-Unis visant son allié français.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer