Surveillance: Obama rencontre des responsables d'Apple et Google

Selon Politico, M. Obama s'est entretenu avec le directeur... (PHOTO MANDEL NGAN, AFP)

Agrandir

Selon Politico, M. Obama s'est entretenu avec le directeur général d'Apple Tim Cook, celui d'AT&T (téléphonie et internet) Randall Stephenson, ainsi qu'avec l'informaticien de renom Vinton Cerf, considéré comme l'un des «pères» d'internet et actuellement employé par Google.

PHOTO MANDEL NGAN, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Sous surveillance

International

Sous surveillance

Edward Snowden, un ancien consultant de la CIA, a révélé l'existence de programmes secrets de surveillance des communications électroniques en remettant des documents compromettants aux quotidiens The Guardian et The Washington Post. Il s'est depuis réfugié à Hong Kong alors que le gouvernement américain a lancé une enquête contre lui. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

Le président Barack Obama a rencontré jeudi des dirigeants de géants de l'informatique et des télécommunications, dont Apple, Google et AT&T, pour parler du programme controversé de surveillance américain, a rapporté vendredi le journal Politico.

La Maison-Blanche a confirmé vendredi matin cette réunion, qui ne figurait pas à l'agenda de M. Obama, mais elle n'a pas identifié les participants.

Selon Politico, M. Obama s'est entretenu avec le directeur général d'Apple Tim Cook, celui d'AT&T (téléphonie et internet) Randall Stephenson, ainsi qu'avec l'informaticien de renom Vinton Cerf, considéré comme l'un des «pères» d'internet et actuellement employé par Google.

«Cette rencontre s'inscrit dans le cadre du dialogue que le président a souhaité sur la façon de respecter la vie privée tout en protégeant la sécurité nationale à l'ère du numérique», a expliqué à l'AFP un haut responsable de la présidence américaine, sans plus de détails.

Le thème de la rencontre, à laquelle participaient également des groupes de défense de la vie privée, selon Politico, était le programme de surveillance des communications électroniques effectué par l'Agence de sécurité nationale (NSA), dont l'ampleur a été révélée par l'ancien contractuel du renseignement américain Edward Snowden.

Inculpé par la justice américaine, M. Snowden s'est réfugié en Russie, pays qui vient de lui accorder un asile temporaire.

Selon Politico, la Maison-Blanche avait déjà convié mardi des dirigeants d'entreprise et des groupes d'intérêt pour évoquer la surveillance avec des hauts responsables de l'administration Obama.

Depuis les révélations de M. Snowden, le président américain a répété que la surveillance des communications électroniques était légale et avait contribué à sauver des vies en empêchant des attentats. Il a aussi assuré à ses compatriotes que personne n'écoutait leurs appels téléphoniques.

Le porte-parole de M. Obama, Jay Carney, avait indiqué le 11 juin que le président souhaitait un débat sur la surveillance mais qu'il était nécessaire de «trouver un équilibre» entre sécurité et respect de la vie privée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1607523:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer