Obama salue le non écossais et l'exercice de démocratie

Barack Obama... (PHOTO LARRY DOWNING, REUTERS)

Agrandir

Barack Obama

PHOTO LARRY DOWNING, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Référendum écossais
Référendum écossais

Le 18 septembre les Écossais sont appelés aux urnes pour dire Oui ou Non à l'indépendance. Quatre millions d'électeurs qui devront choisir entre le maintien au sein du Royaume-Uni en tant que nation constitutive ou encore la souveraineté. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
Washington

Le président des États-Unis Barack Obama a salué vendredi la victoire du non au référendum sur l'indépendance de l'Écosse ainsi que la façon dont ses habitants ont mené «de manière entière et dynamique» cet exercice de démocratie.

«À travers des débats et des discussions passionnées, mais pacifiques, ils ont rappelé au monde les énormes contributions de l'Écosse au Royaume-Uni et au monde et se sont exprimés en faveur du maintien de l'Écosse dans le Royaume-Uni», a déclaré M. Obama dans un communiqué.

«Nous n'avons pas d'allié plus proche que le Royaume-Uni et nous entendons poursuivre notre relation forte et particulière avec tous les habitants de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord au moment où nous répondons aux défis auxquels le monde est confronté», a poursuivi le président américain.

Après des semaines d'intense suspense, le camp du non l'a emporté par 55,3% devant le oui à 44,7%.

À la veille du référendum, M. Obama avait exprimé, en un tweet, son souhait que le Royaume-Uni demeure «fort, robuste, et uni».




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer