Le Nobel de littérature à Patrick Modiano

Patrick Modiano, en 2003.... (PHOTO MARTIN BUREAU, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Patrick Modiano, en 2003.

PHOTO MARTIN BUREAU, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Prix Nobel 2014

International

Prix Nobel 2014

Découvrez les gagnants des prix Nobel de 2014... »

Associated Press
Stockholm

Le Français Patrick Modiano a remporté jeudi le prix Nobel de littérature, grâce à sa prose décrite comme étant «claire comme du cristal».

Modiano, un Parisien de 69 ans, est un auteur acclamé en France. Il reçoit jeudi le prix associé à une bourse de 8 millions de couronnes (1,2 million $ CAN), l'Académie ayant applaudi son évocation «des destinées humaines les plus insaisissables» et sa description de la vie pendant l'occupation nazie.

L'occupation nazi, la religion juive et la perte d'identité sont des thèmes récurrents de ses romans, qui incluent La place de l'Étoile (1968), décrit plus tard en Allemagne comme une oeuvre post-Holocauste clé.

Son roman Rue des boutiques obscures lui a permis de remporter le prestigieux prix Goncourt en 1978. Il a publié plus de 40 oeuvres en français, dont certaines ont été traduites dans d'autres langues.

Dervila Cooke de l'Université de Dublin, qui a écrit un livre sur Modiano, affirme que son oeuvre traite des traumatismes du passé de la France tout en ayant «une touche d'humour noir».

«Sa prose est claire comme du cristal», a-t-elle fait remarquer.

«Une description commune de son écriture est qu'elle se compare à une petite musique, une petite musique obsédante.»

Pour que tu ne te perdes pas dans... (Photo: AFP) - image 2.0

Agrandir

Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier

Photo: AFP

Modiano est né dans une banlieue ouest de Paris en juillet 1945, deux mois après la fin de la Deuxième Guerre mondiale en Europe. Son père avait des origines italo-juives et sa mère était une actrice belge. Le couple s'était rencontré à Paris pendant l'occupation.

Il a également écrit des livres pour enfants et des scénarios de films. Il a notamment cosigné le scénario du film de 1974 Lacombe, Lucien avec le réalisateur Louis Malle et celui de Bon voyage (2003) avec Jean-Paul Rappeneau.

Il a fait partie du jury du Festival de Cannes en 2000 et a remporté le prix de l'État autrichien pour la littérature européenne en 2012.

Peter Englund, secrétaire permanent de l'Académie suédoise, a indiqué que l'oeuvre de Modiano explore souvent les thèmes du temps, de la mémoire et de l'identité.

«Il retourne vers les mêmes sujets encore et encore, parce que ces sujets sont impossibles à épuiser», a déclaré Englund aux journalistes à Stockholm. «Vous ne pouvez donner une réponse définitive aux questions: Pourquoi suis-je devenue la personne que je suis aujourd'hui? Que m'est-il arrivé? Comment puis-je me délivrer du poids du temps? Comment puis-je retrouver mon passé?»

Englund, qui n'avait pu joindre Modiano avant l'annonce, a ajouté que l'auteur français aimait aussi jouer avec la littérature policière. Dans Rue des boutiques obscures, il raconte l'histoire d'un détective qui se lance dans sa dernière enquête: la recherche de son identité après avoir perdu la mémoire.

«J'ai toujours eu l'envie, la nostalgie de pouvoir écrire des romans policiers, a-t-il confié la semaine dernière lors d'une rare entrevue au magazine Télérama. Au fond, les thèmes principaux des romans policiers sont proches de ceux qui m'obsèdent: la disparition, les problèmes d'identité, l'amnésie, le retour vers un passé énigmatique.»

Le nombre de paris sur la victoire de Modiano a bondi la semaine dernière, ce qui a soulevé des questions au sujet d'une possible fuite. David Williams, de la maison de paris Ladbrokes, a indiqué que la cote de Modiano est passée de 100 contre un il y a quelques mois à 10 contre 1 la veille de l'annonce.

Une chose semblable s'était produite la dernière fois qu'un auteur français a remporté le prix Nobel, soit en 2008 lorsque Jean-Marie Gustave Le Clezio l'a gagné. Mais Williams assure que la tendance des paris sur Modiano n'éveille en lui aucun soupçon.

«Nous sommes experts dans l'analyse de tendances de paris et nous savons quand il y a une fuite. Il ne semble pas y en avoir eu cette fois-ci. On dirait seulement que ses fans l'ont appuyé et lui ont donné un élan», a-t-il dit à l'Associated Press.

Englund a admis qu'il y avait eu une fuite en 2008 quand la cote de Le Clezio a plongé, mais il insiste que ce ne fut pas le cas cette année.

«Il y avait eu une fuite à l'époque, et Ladbrokes l'avait vue et avait mis fin aux paris, a-t-il rappelé. C'était avant mon temps, je crois que nous avons maintenant éliminé les fuites.»

Englund a noté que les écrivains ayant eu les plus faibles cotes cette année - dont le Kenyan Ngugi wa Thiong'o, le Japonais Haruki Murakami et la Biélorusse Svetlana Alexievich - n'ont pas gagné.

En choisissant Modiano, l'Académie a ramené le prix en Europe après la victoire de la Canadienne Alice Munro, en 2013, et celle du Chinois Mo Yan en 2012.

L'Académie suédoise choisit souvent des écrivains dont les oeuvres sont peu connues des lecteurs à l'extérieur de leur pays d'origine, ce qui se traduit généralement par une hausse de ses ventes.

Le Japonais Kenzaburo Oe, gagnant du Nobel en 1994, est devenu beaucoup plus populaire après sa victoire, mais l'Autrichienne Elfriede Jelinek, lauréate de 2004, n'est que légèrement plus connue aujourd'hui qu'avant de recevoir le prix.

Les annonces des différents prix Nobel de 2014 se sont amorcées lundi avec le prix de médecine, que se sont partagé un scientifique américano-britannique et un couple norvégien, pour leurs recherches sur le cerveau qui pourraient permettre une meilleure compréhension de maladies comme l'Alzheimer.

Deux chercheurs japonais et un Américain originaire du Japon ont gagné le prix de physique, mardi, pour l'invention des diodes électroluminescentes bleues. Le prix de chimie est allé mercredi à deux chercheurs américains et un chercheur allemand pour avoir développé la microscopie en fluorescence à haute résolution.

Les annonces se poursuivront vendredi avec le prix Nobel de la paix, suivi par celui de l'économie, lundi.

Les prix seront remis le 10 décembre, anniversaire de la mort du créateur des prix, Alfred Nobel, en 1896.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer