Nétanyahou dénonce «l'hypocrisie» de l'UE sur les colonies

Nétanyahou a annoncé la construction de 1800 nouveaux... (PHOTO BAZ RATNER, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Nétanyahou a annoncé la construction de 1800 nouveaux logements dans les colonies quelques jours à peine après la dernière visite du secrétaire d'État américain John Kerry, qui s'efforce depuis juillet de parvenir à un accord de paix entre Israéliens et Palestiniens.

PHOTO BAZ RATNER, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Pourparlers israélo-palestiniens
Pourparlers israélo-palestiniens

Restez à l'affût des derniers développements des pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens consultant notre dossier. »

Agence France-Presse
JÉRUSALEM

Le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou a dénoncé jeudi «l'hypocrisie» de l'Union européenne, dont certains membres ont convoqué les ambassadeurs israéliens après l'annonce récente de la construction de 1800 nouveaux logements dans les colonies de Cisjordanie et de Jérusalem-Est.

«C'est de l'hypocrisie. L'Union européenne convoque des ambassadeurs à cause de la construction de quelques maisons? Quand l'UE a-t-elle convoqué des ambassadeurs palestiniens à propos des appels à la destruction d'Israël?» a lancé M. Nétanyahou devant les correspondants de la presse étrangère, réunis pour ses voeux.

«Il est temps de mettre un terme à cette hypocrisie», a-t-il ajouté. «Ce deux poids deux mesures n'aide pas à la paix, je pense que cela la repousse».

Le gouvernement Nétanyahou a annoncé des plans pour la construction de nouveaux logements dans les colonies quelques jours à peine après la dernière visite du secrétaire d'État américain John Kerry, qui s'efforce depuis juillet de parvenir à un accord de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Jeudi, les ambassadeurs israéliens en poste à Londres, Rome et Paris ont été convoqués «en signe de protestation» après les annonces liées à la colonisation, selon le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Yigal Palmor.

L'ambassadeur en poste à Madrid a lui été convoqué vendredi, a fait savoir une porte-parole du ministère espagnol des Affaires étrangères.

Dans un communiqué le 10 janvier, l'Espagne avait «condamné les récentes annonces des autorités israéliennes de construire de nouveaux logements à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, et rappelé que les colonies sont illégales en vertu du droit international et constituent un obstacle majeur pour atteindre un accord de paix final sur la solution de deux États».

Le chef du service diplomatique du Foreign Office, Simon Fraser, a expliqué de son côté à l'ambassadeur lors de leur entretien «que les négociations (israélo-palestiniennes) en cours constituaient une opportunité unique pour mettre fin au conflit une fois pour toutes» et que les «annonces sur les colonies avaient un impact négatif», a indiqué à l'AFP un porte-parole du Foreign Office.

Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier avait également mis en garde Israël lundi. «Il est clair que la poursuite de la construction dans les colonies affecte vraiment le processus» de paix, avait-il souligné lors de sa première visite officielle en Israël et dans les Territoires palestiniens.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer