Le Hamas revendique l'enlèvement d'un soldat israélien

L'enlèvement a déclenché des manifestations de joie dans... (Photo: AP)

Agrandir

L'enlèvement a déclenché des manifestations de joie dans les rues de Gaza.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Offensive israélienne à Gaza

International

Offensive israélienne à Gaza

L'armée israélienne mène l'opération «Bordure protectrice», la plus importante offensive militaire contre la Bande de Gaza depuis la sanglante et controversée mission «Plomb durci» lancée en 2008-2009, qui avait fait plus de 1400 morts. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
Gaza

La branche armée du mouvement palestinien Hamas a revendiqué dimanche soir l'enlèvement d'un soldat israélien, déclenchant des manifestations de joie dans les rues de la ville de Gaza.

«Le soldat israélien Shaul Aaron est entre les mains des Brigades Ezzedine al-Qassam», le bras militaire du mouvement islamiste, a déclaré leur porte-parole Abou Obeida dans une allocution télévisée.

Au même moment des scènes de liesse, glorifiant le Hamas, ont éclaté dans les rues de la ville de Gaza aux cris d'«Allah Akbar» (Dieu est Grand), mais aussi à Ramallah et à Hébron, en Cisjordanie occupée, selon des journalistes de l'AFP.

Interrogée, l'armée israélienne a répondu qu'elle était en train de «vérifier» les allégations du groupe armé palestinien.

Le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, a salué dans un communiqué «la capture d'un soldat sioniste, une grande victoire et vengeance pour le sang des martyrs».

Les Brigades al-Qassam ont précisé que le soldat avait été capturé il y 24 heures lors d'un embuscade contre les troupes israéliennes dans le secteur de Touffah, à la périphérie est de l'agglomération de Gaza, et ont donné son numéro de matricule.

Treize soldats israéliens de la brigade Golani ont été tués ces dernières 24 heures dans la bande de Gaza, portant à 18 le nombre de militaires morts depuis le début de l'offensive israélienne le 8 juillet, le bilan le plus lourd pour les forces israélienne depuis 2006.

En juin 2006, un commando de Gaza, dont des combattants du Hamas, avait kidnappé à la frontière israélienne le soldat franco-israélien Gilad Shalit, qui avait été libéré en novembre 2011 contre plus de 1000 prisonniers palestiniens.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer