Dans la bibliothèque de ben Laden

Les services de renseignement américains ont déclassifié hier... (PHOTO AAMIR QURESHI, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Les services de renseignement américains ont déclassifié hier de nombreux documents et livres trouvés lors du raid contre la résidence secrète d'Oussama ben Laden à Abbottabad, en 2011, où le leader d'Al-Qaïda a trouvé la mort. L'immeuble a été détruit par les forces pakistanaises en 2012.

PHOTO AAMIR QURESHI, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Mort de ben Laden
Mort de ben Laden

Le 2 mai 2011, le mythique chef d'Al-Qaïda Oussama ben Laden était éliminé par des soldats d'élite des Navy SEALs dans sa villa pakistanaise d'Abbottabad. »

On le savait érudit et informé; le contenu de sa bibliothèque, dévoilé hier, en est le reflet. Oussama ben Laden, tué lors d'un raid en 2011 au Pakistan, avait toute une collection d'ouvrages concernant lui-même, son groupe Al-Qaïda et les conséquences de ses spectaculaires attentats du 11 septembre 2001. Aperçu en six titres.

LES GUERRES D'OBAMA BOB WOODWARD

Des essais américains racontant l'ère post-11-Septembre (comme ce livre du réputé journaliste du WashingtonPost Bob Woodward), un Coran, des rapports publics sur la situation des musulmans dans le monde, des cartes, des coupures de journaux... «On y retrouve en fait le genre de livres qu'on s'attend de voir dans la bibliothèque de quelqu'un qui attaque l'Occident», observe Rex Brynen, professeur de sciences politiques à l'Université McGill. «Les gens imaginent parfois les leaders djihadistes comme des dérangés, pas comme des hommes lettrés. C'est précisément pourquoi ils sont dangereux, parce qu'ils complotent et s'adaptent.»

LETTRES À SES LIEUTENANTS

La majorité des documents de la liste sont en fait des lettres tirées de la correspondance entre le chef et ses lieutenants. On y lit entre autres que les leaders ne s'entendent pas sur la stratégie à adopter. Ben Laden, contrairement à ses collaborateurs, insiste pour intensifier les attaques aux États-Unis au lieu de songer à construire un État islamique. «On y comprend notamment les raisons des divergences dans le mouvement djihadiste, entre Al-Qaïda et le groupe armé État islamique», dit Rex Brynen. Également parmi les missives, une lettre d'amour entre le fils ben Laden et sa femme, qu'il qualifie de «prunelle de ses yeux».

AMERICA'S WAR ON TERRORISM

Michel Chossudovsky

Les réflexions de l'économiste montréalais et fervent critique de la mondialisation Michel Chossudovsky étaient sur les étagères du leader d'Al-Qaïda. Deux ouvrages du philosophe Noam Chomsky s'y trouvaient aussi. «Si vous voulez lire quelqu'un qui critique le gouvernement américain, Chomsky est un bon choix», note Rex Brynen.

BLOODLINES OF THE ILLUMINATI

Fritz Springmeier

Ben Laden ne se contentait pas d'ouvrages de journalistes réputés, il s'intéressait apparemment aussi à ceux de conspirationnistes réputés... Dans son livre sur les «lignées Illuminati», l'Américain Fritz Springmeier explique comment le pouvoir mondial est concentré entre les mains de 13 familles qui pratiquent rites sataniques et manipulations sanguines obscures pour s'assurer le contrôle de la planète. Étonnant? En fait, remarque Rex Brynen, nul besoin de partager la vision d'un auteur pour garder son livre dans sa bibliothèque. «Je n'assumerais jamais que la collection de livres d'une personne constitue une parfaite représentation de ses priorités!»

«PROFIL DE LA FRANCE»

par le gouvernement du Canada

Une quantité appréciable de documents en anglais se rapportant à la France ont été répertoriés, dont une page du site web du ministère canadien des Affaires étrangères qui dresse un «Profil de la France». «J'ignore pourquoi il s'intéressait de la sorte à la France», admet Rex Brynen. «Ce n'est pas clair.» Les autres documents comportent surtout des données publiques sur la France, comme ses ressources hydrauliques, un aperçu du système de santé militaire, une liste de sociétés d'expédition françaises et un rapport sur l'inéquité salariale.

LE LIVRE DES RECORDS GUINNESS 2008

Dans un registre plus éclectique, la liste détaille des ouvrages «probablement utilisés par les autres résidants du complexe». On y trouve donc quelques pages d'une édition pour enfants du Livre des records Guinness 2008, un guide pour la prévention du suicide, un cahier pour apprendre la calligraphie arabique, un guide de nutrition pour les sportifs, un autre pour faire de la sérigraphie, ainsi que deux manuels d'instruction pour des jeux vidéo peu connus, dont le jeu de guerre Delta Force: Xtrem 2, qualifié de «médiocre» par les critiques du genre.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer