Quand le prince Harry s'affiche avec sa petite amie

«Est-ce un indice de la part du prince... (PHOTO STEFAN WERMUTH, REUTERS)

Agrandir

«Est-ce un indice de la part du prince qu'il va bientôt y avoir des fiançailles royales?», se demandait le Daily Telegraph, publiant en une, comme The Times, un cliché de Harry à côté de la jeune femme blonde de 25 ans, pris dimanche au stade de Twickenham lors du match Angleterre-Pays de Galles du Tournoi des Six nations de rugby.

PHOTO STEFAN WERMUTH, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monarchie
Monarchie

Restez à l'affût des dernières nouvelles sur les rois, les reines, les princes et autres membres des diverses monarchies encore en vigueur dans le monde. »

Agence France-Presse
Londres

Le prince Harry, 29 ans, et sa petite amie Cressida Bonas sont apparus en public à deux reprises ce week-end, rompant avec leur discrétion habituelle, ce qui conduisait lundi la presse britannique à s'interroger sur une officialisation de la relation.

«Est-ce un indice de la part du prince qu'il va bientôt y avoir des fiançailles royales?», se demandait le Daily Telegraph, publiant en une, comme The Times, un cliché de Harry à côté de la jeune femme blonde de 25 ans, pris dimanche au stade de Twickenham lors du match Angleterre-Pays de Galles du Tournoi des Six nations de rugby.

Le couple, aperçu ensemble pour la première fois en juillet 2012, «a dans le passé tout fait pour éviter d'être photographié», relève le quotidien, qui note que le deuxième fils du prince Charles et de Diana «s'approche de l'âge auquel la plupart des membres de la famille royale se marient».

Vendredi déjà, la présence pour la première fois de la jeune femme à un engagement officiel du prince Harry, quatrième dans l'ordre de succession au trône, n'était pas passé inaperçue. Des photos la montraient dans les tribunes de la salle Wembley Arena en train d'enlacer Harry au cours d'un événement associatif pour les jeunes, lors duquel il a pris la parole.

Le Mail on Sunday a vu dans ces témoignages publics d'affection «le résultat de semaines de planification, de mois de discussion», et une volonté de «sortir de l'ombre» de la part de la jeune femme, fille d'une aristocrate mondaine et mannequin des années 1960, Mary-Gaye Curzon, et d'un entrepreneur, Jeffrey Bonas.

Selon la presse, la jeune femme travaille dans le marketing à Londres.

Frère de William, qui s'est marié à 28 ans avec Kate Middleton, le prince Harry a récemment abandonné les hélicoptères de combat Apache pour un poste au sein de l'état-major de l'armée à Londres.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer