Trump évacué de la scène lors d'un discours

Des membres du Secret Service évacuent le candidat... (Photo AP)

Agrandir

Des membres du Secret Service évacuent le candidat républicain.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Agence France-Presse
RENO

Le candidat républicain à la Maison-Blanche Donald Trump a été brièvement évacué de scène samedi soir par les services de sécurité, mais aucune arme n'a été retrouvée sur les lieux et il a repris son discours normalement.

>>> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

Le Secret Service, chargé de la sécurité du président américain et des candidats à la Maison-Blanche, a indiqué qu'un homme qui avait crié «arme» au milieu d'un mouvement de foule avait été immédiatement interpellé.

Après une fouille complète de l'individu et de la zone proche, «aucune arme n'a été trouvée,» a-t-il précisé, soulignant qu'une enquête était en cours pour établir les circonstances exactes de l'incident.

» Voir la vidéo de l'évacuation

Mis à l'abri par deux hommes après un mouvement de panique dans la foule, M. Trump est revenu sous les acclamations de ses partisans.

«Personne n'a dit que ce serait facile pour nous, mais rien ne nous arrêtera», a affirmé l'homme d'affaires populiste de 70 ans dès son retour sur scène.

«Je veux remercier le Secret Service. Ces types sont fantastiques», a-t-il ajouté.

Les télévisions américaines ont montré des images d'un homme plaqué au sol puis fouillé avant d'être emmené par des responsables de la sécurité.

En fait, l'homme, qui a été relâché très vite et se dit républicain, a expliqué à la chaîne de télévision NBC News qu'il n'était armé que d'une pancarte clamant «Les républicains contre Trump», en référence à l'opposition que le candidat rencontre dans son propre parti.

Il a expliqué avoir été jeté par terre par des partisans de M. Trump qui l'entouraient et qui ont commencé à le frapper, lui donner des coups de pieds et l'étouffer avant que quelqu'un ne crie «arme» et que les services de sécurité n'interviennent.

Dans un communiqué diffusé peu après l'incident, le magnat de l'immobilier a remercié le Secret Service, les forces de l'ordre de Reno et l'État du Nevada pour «leur réponse rapide et professionnelle».

Le candidat républicain, qui affrontera la démocrate Hillary Clinton lors de l'élection présidentielle de mardi, a également remercié «les milliers de personnes présentes pour leur soutien incroyable».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer