Trump: six personnes corroborent l'histoire d'une ex-journaliste

Natasha Stoynoff... (PHOTO TIRÉE DE TWITTER)

Agrandir

Natasha Stoynoff

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Micheal Biesecker
Associated Press
Washington

Six collègues et proches amis de Natasha Stoynoff corroborent le récit de l'ex-journaliste canadienne sur sa présumée agression par le candidat républicain à la présidentielle américaine, Donald Trump.

C'est ce que rapporte, dans un nouvel article, le magazine People, pour lequel Mme Stoynoff travaillait au moment où les faits qu'elle reproche à M. Trump seraient survenus.

Celle qui a aussi été à l'emploi du Toronto Star et du Toronto Sun soutient avoir été agressée par le magnat de l'immobilier alors qu'elle s'était rendue à son domicile de Mar-a-Lago, en Floride, pour mener une entrevue à l'occasion du premier anniversaire de son mariage avec Melania Knauss.

Natasha Stoynoff accuse Donald Trump de l'avoir plaquée contre un mur et embrassée de force. Ces allégations ont également été publiées sur le site web de People, il y a environ une semaine.

Le candidat républicain a démenti avoir commis de tels gestes à caractère sexuel, autant à l'endroit de Mme Stoynoff qu'envers une dizaine d'autres femmes qui ont porté des accusations similaires.

«Elle ment! Regardez-la. Je ne pense pas», a-t-il dit lors d'un rassemblement de sa campagne électorale, la semaine dernière, s'en prenant à l'apparence physique de Mme Stoynoff.

Dans l'article publié mardi, cinq amis et ex-collègues de l'ancienne journaliste affirment que cette dernière s'est confiée à eux après l'agression alléguée.

Une sixième personne citée par People, Liza Herz, dit avoir été témoin d'une rencontre impromptue entre Melania Trump et Mme Stoynoff, alors que la femme de M. Trump nie que cette rencontre se soit produite.

Dans son récit, Mme Stoynoff raconte avoir croisé Melania Trump sur la 5e Avenue, à New York, plusieurs semaines après sa présumée agression par Donald Trump. L'ex-mannequin se serait adressé à elle de façon amicale, lui demandant pourquoi elle et son mari ne la voyaient plus depuis un moment.

Melania Trump a soutenu en entrevue avec CNN, lundi, que cette conversation n'avait jamais eu lieu.

People cite aussi un ancien professeur de journalisme, Paul McLaughlin, qui aurait suggéré à Mme Stoynoff de ne rien dire sur l'agression dont elle lui avait dit avoir été victime.

«Je lui ai dit de ne rien dire, parce que je pensais que Donald Trump allait tout nier et essayer de détruire (sa réputation et sa carrière)», raconte-t-il dans l'article.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer