«Sa santé est excellente, surtout sa santé mentale», dit le médecin de Trump

«S'il est élu, je peux affirmer sans équivoque... (Photo Jae C. Hong, archives AP)

Agrandir

«S'il est élu, je peux affirmer sans équivoque que M. Trump sera l'individu en meilleure santé jamais élu à la présidence», a affirmé son médecin.

Photo Jae C. Hong, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

Le médecin personnel de Donald Trump, qui a écrit l'an dernier un étrange bulletin de santé vantant la santé de cheval du milliardaire, a confié que la tâche ne lui avait pas pris plus de cinq minutes.

«J'ai écrit quatre ou cinq lignes le plus vite possible pour qu'ils soient contents», a expliqué vendredi à la chaîne NBC le médecin Harold Bornstein, à New York. «Dans la précipitation, je crois que le choix des mots aurait pu être meilleur».

Le docteur ne retire toutefois aucune des conclusions de sa lettre de quatre paragraphes, que Donald Trump avait publiée en décembre 2015 et qui affirmait notamment: «M. Trump a subi récemment un examen médical complet qui n'a montré que des résultats positifs. Et en fait, sa tension artérielle et les résultats des tests en laboratoires sont incroyablement excellents».

«S'il est élu, je peux affirmer sans équivoque que M. Trump sera l'individu en meilleure santé jamais élu à la présidence», avait aussi écrit le médecin, bien qu'il n'ait sans doute pas retracé lui-même la santé des 44 premiers présidents américains.

Les termes vagues et emphatiques ainsi que l'absence d'examens spécifiques et de résultats chiffrés tranchaient avec les bulletins plus circonstanciés traditionnellement rendus publics par le président américain ou, l'année dernière, Hillary Clinton.

«Sa santé est excellente, surtout sa santé mentale», a répété vendredi le docteur de Donald Trump. Quant à son style d'écriture, il a admis: «j'ai dû m'inspirer de sa façon de parler».

La santé des candidats est revenue dans l'actualité depuis que Donald Trump et certains de ses alliés doutent à haute voix de l'état de santé d'Hillary Clinton, qui a subi après une chute fin 2012 une commotion cérébrale suivie de la découverte d'un caillot de sang dans la tête. Mais Donald Trump, à 70 ans, serait le président le plus âgé jamais élu par les Américains.

Hillary Clinton aura, elle, 69 ans le 26 octobre. Elle a publié en juillet 2015 une lettre de deux pages de son médecin, Lisa Bardack, plus sobre que celle d'Harold Bornstein. Elle y décrit les médicaments pris par la candidate, dont des anticoagulants, et donne des mesures de pression artérielle (100/65) ou son taux de cholestérol (195). Mais la candidate n'a rien publié depuis.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer