Les partisans de Sanders échouent à abolir les superdélégués

Vers la fin de la course, M. Sanders... (Archives AP, Mike Groll)

Agrandir

Vers la fin de la course, M. Sanders avait tenté de convaincre les superdélégués de changer d'idée, mais sans succès.

Archives AP, Mike Groll

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Associated Press

Les partisans de Bernie Sanders qui proposaient d'abolir ou de réduire l'influence des superdélégués dans le processus de nomination des candidats du Parti démocrate se sont heurtés à un mur, samedi, lors d'une rencontre du comité sur les règles de la convention démocrate.

Un amendement qui suggérait de se débarrasser des superdélégués - ces membres influents du parti qui peuvent voter pour le candidat de leur choix à la convention - a été rejeté, tout comme tous les autres qui proposaient de limiter leur pouvoir.

Les propositions ont toutefois reçu assez d'appuis pour être potentiellement soumises au vote sur le plancher de la convention, la semaine prochaine.

Un délégué de M. Sanders, Aaron Regunberg, a plaidé que le système actuel «ne représentait pas les valeurs fondamentales (du parti)».

Les partisans de Mme Clinton ont toutefois rétorqué que le système de superdélégués avait pour effet d'attirer plus de gens dans le processus politique, appelant plutôt à une révision plus en profondeur du processus de nomination.

Bernie Sanders a souvent critiqué le processus de nomination du Parti démocrate lors de la course aux primaires. Ses sympathisants croient d'ailleurs que l'avance importante de Mme Clinton sur le plan des superdélégués pourrait avoir influencé les résultats de la course, même si la candidate dépassait également son adversaire auprès des autres délégués.

Vers la fin de la course, M. Sanders avait tenté de convaincre les superdélégués de changer d'idée, mais sans succès.

Il y a 713 superdélégués, dont la plupart sont des élus du Congrès et des membres du Comité national démocrate. Mme Clinton a le soutien de 602 superdélégués, contre 48 pour M. Sanders. Au total, Mme Clinton a reçu l'appui de 2807 délégués, comparativement à 1894 pour M. Sanders.

La réunion du comité s'est tenue à quelques heures de l'ouverture de la convention démocrate. Pendant cette réunion de quatre jours, le parti tentera d'unifier ses troupes en vue de l'élection présidentielle du mois de novembre après une course aux primaires particulièrement acrimonieuse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer