Le lobby des armes met tout son poids derrière Trump

La plus grande organisation du lobby des armes à feu aux États-Unis, la... (Photo Brian Blanco, archives Reuters)

Agrandir

Photo Brian Blanco, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

La plus grande organisation du lobby des armes à feu aux États-Unis, la puissante National Rifle Association (NRA), a appelé vendredi à voter pour le candidat républicain à la Maison-Blanche Donald Trump, qui renforce ainsi son emprise sur la droite américaine.

« Nous devons nous rassembler, et nous devons nous rassembler dès maintenant », a déclaré Chris Cox, le directeur du bras politique de l'organisation, lors de sa convention annuelle à Louisville, dans le Kentucky. « Au nom des milliers de patriotes présents dans cette salle, des cinq millions de membres de la NRA, et des dizaines de millions qui nous soutiennent, j'annonce officiellement le ralliement de la NRA à Donald Trump pour la présidentielle ».

L'appui de la NRA en faveur d'un républicain n'est pas une surprise, mais en 2008 (John McCain) et 2012 (Mitt Romney), elle n'avait officialisé ce soutien qu'au mois d'octobre, seulement quelques semaines avant le scrutin présidentiel. Cette année, le ralliement intervient au moment où Donald Trump, désormais seul candidat en lice pour l'investiture républicaine, tente de rassembler le mouvement conservateur, longtemps méfiant envers le milliardaire new-yorkais.

L'objectif des dirigeants de la NRA est explicite : empêcher Hillary Clinton de succéder à Barack Obama, président en guerre ouverte avec l'organisation.

« Si elle réussit à nommer ne serait-ce qu'un juge à la Cour suprême », a expliqué le dirigeant historique de la NRA, Wayne LaPierre, « vous pourrez dire adieu à vos armes ».

La NRA a progressivement transformé son message en défense de la liberté individuelle, au nom du deuxième amendement de la Constitution, qui garantit selon elle le droit individuel et inconditionnel à détenir des armes à feu pour se défendre.

Ainsi intronisé, Donald Trump a multiplié les promesses aux militants de la NRA.

« Le deuxième amendement n'a jamais été aussi menacé », a-t-il déclaré. « Hillary la malhonnête est la candidate la plus anti-armes, la plus hostile au deuxième amendement de l'histoire ».

« Elle veut abolir le deuxième amendement », a-t-il dit aux membres de la NRA.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer