Romney attaque Trump pour son refus de publier ses impôts

Mitt Romney, qui a obtenu l'appui de Donald... (Archives AP)

Agrandir

Mitt Romney, qui a obtenu l'appui de Donald Trump lors de sa course à la Maison-Blanche en 2012, accuse le milliardaire de nuire à la marque du parti républicain.

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Agence France-Presse
Washington

Le candidat républicain à la Maison-Blanche en 2012, Mitt Romney, a relancé ses attaques mercredi contre son successeur, Donald Trump, en raison de son refus persistant de rendre publiques ses déclarations de revenus.

«Refuser de publier ses déclarations d'impôts devant les électeurs est un motif de disqualification pour un candidat présidentiel à l'époque moderne, surtout pour quelqu'un sans passé public ou militaire et dont la vie n'a pas été examinée», a écrit Mitt Romney sur Facebook.

«Il n'existe qu'une seule explication logique au refus de M. Trump de publier ses déclarations d'impôts: elles contiennent une bombe. Etant donné le sang-froid de M. Trump face aux autres imperfections de sa vie passée, nous ne pouvons que supposer que cette bombe est d'une taille inhabituelle», a conclu Mitt Romney.

Donald Trump a refusé mardi de s'engager à mettre à disposition de la presse et du public ses déclarations de revenus, une tradition pour les candidats présidentiels qui peut permettre de vérifier leurs sources de revenus, d'éventuels conflits d'intérêts, ainsi que le montant de leurs dons à des oeuvres caritatives.

Il justifie son refus par les contrôles fiscaux dont il est la cible depuis des années, et qui se poursuivent.

«Elles n'apprendraient rien à personne», a-t-il aussi dit à l'agence Associated Press.

Mercredi, Donald Trump a nié avoir déclaré qu'il refusait de publier ses déclarations. «J'ai dit à AP que mes impôts faisaient l'objet d'un contrôle de routine et que je publierai mes déclarations d'impôts quand le contrôle sera terminé, et non après l'élection!» a-t-il écrit sur Twitter.

Fin février, Mitt Romney avait déjà attaqué Donald Trump pour la même raison. «On pourrait découvrir qu'il est loin d'avoir autant de revenus qu'on ne l'imagine avec un capital de dix milliards de dollars, ou qu'il ne paie pas d'impôts, ou très peu», avait alors déclaré le républicain.

Lui-même avait rendu publics seulement deux ans de déclarations (2010 et 2011). La démocrate Hillary Clinton et son mari Bill ont quant à eux publié, au fil des années, toutes leurs déclarations depuis 1977.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer