La Maison-Blanche juge «catastrophique» la position de Trump sur l'arme nucléaire

Donald Trump a indiqué qu'il était favorable à... (Photo Nam Y. Huh, AP)

Agrandir

Donald Trump a indiqué qu'il était favorable à ce que le Japon soit doté de l'arme nucléaire pour se défendre contre la Corée du Nord, estimant que la protection américaine coûtait trop cher.

Photo Nam Y. Huh, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

La Maison-Blanche a qualifié jeudi de «catastrophique» la perspective que des pays comme le Japon possèdent l'arme nucléaire, comme le propose le favori à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle Donald Trump.

«Tout le postulat de la politique étrangère américaine concernant les armes nucléaires au cours des soixante-dix dernières années s'est concentré sur le fait d'empêcher la prolifération des armes nucléaires», a déclaré Ben Rhodes, proche conseiller du président américain Barack Obama, en marge d'un sommet sur la sécurité nucléaire à Washington.

«Ce serait catastrophique pour les États-Unis de changer de position et d'indiquer que nous soutenons d'une certaine manière la prolifération des armes nucléaires», a-t-il ajouté.

Donald Trump a indiqué qu'il était favorable à ce que le Japon soit doté de l'arme nucléaire pour se défendre contre la Corée du Nord, estimant que la protection américaine coûtait trop cher.

«On s'en tirera mieux si le Japon se protège lui-même contre ce fou en Corée du Nord», a relevé le milliardaire, qui a lancé cette idée dans un entretien publié ce week-end dans le New York Times.

Il a également suggéré de retirer les troupes américaines de Corée du Sud et du Japon s'ils n'augmentaient pas leurs contributions au budget consacré à ces déploiements.

M. Rhodes a rappelé que le Japon et la Corée du Sud bénéficiaient de «l'assurance» que les États-Unis viendraient à leur secours s'ils devaient être agressés.

Le président américain s'est entretenu jeudi matin avec la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye et le premier ministre japonais Shinzo Abe, lors d'une rencontre tripartite en marge du sommet de Washington.

Les trois pays se sont engagés à appliquer les sanctions de l'ONU contre le programme nucléaire de la Corée du Nord afin de se «défendre» contre les «provocations» de Pyongyang, a déclaré Barack Obama.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer