La campagne républicaine «embarrassante» pour les États-Unis, selon John Kerry

John Kerry... (PHOTO FREDERIC SIERAKOWSKI, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

John Kerry

PHOTO FREDERIC SIERAKOWSKI, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Agence France-Presse
Washington

Le secrétaire d'État américain John Kerry a estimé dimanche que la rhétorique de la campagne pour l'investiture républicaine à la Maison-Blanche était un embarras pour les États-Unis, après des déclarations polémiques des principaux candidats Donald Trump et Ted Cruz.

Interrogé sur la chaîne de télévision CBS sur les réactions dont lui font part les responsables lors de ses déplacements à l'étranger, M. Kerry a dit que «vu certaines questions posées, il est clair pour moi que ce qui se passe est embarrassant pour notre pays».

Il faisait référence à l'appel de Donald Trump pour interdire l'entrée aux États-Unis de tous les musulmans et sa justification du simulacre de noyade, une forme de torture, mais aussi à la proposition du sénateur Ted Cruz de faire surveiller les quartiers musulmans par la police.

Les responsables dans les autres pays «ne peuvent pas y croire, ils sont choqués (...) et ne savent pas où tout cela conduit les États-Unis», a expliqué le chef de la diplomatie américaine ajoutant que cela «jette le trouble dans leur esprit sur notre fermeté et notre fiabilité».

En décembre dernier, M. Kerry avait déjà dit que la proposition de Donald Trump d'interdire aux musulmans l'accès au territoire américain «mettait en danger la sécurité nationale» du pays.

Selon un sondage de l'université Quinnipiac publié fin décembre, la moitié des personnes interrogées indiquaient qu'elles seraient «embarrassées» si Donald Trump était élu président. La majorité à exprimer ce sentiment était parmi les démocrates et les indépendants.

Chez les républicains, 44% avaient dit qu'ils seraient fiers si Donald Trump entrait à la Maison-Blanche, soit deux fois plus que le nombre d'électeurs républicains qui se sont dits embarrassés par cette perspective.

Seulement 4% des démocrates interrogés pour ce sondage et 20% des indépendants ont indiqué leur fierté d'avoir Donald Trump comme président.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer