Lutte anti-EI: l'Irak contrôle 50 % du désert, mais rude bataille à venir

L'offensive lancée il y a quatre jours est... (Photo Alaa Al-Marjani, archives REUTERS)

Agrandir

L'offensive lancée il y a quatre jours est menée par l'armée irakienne et les forces paramilitaires du Hach al-Chaabi.

Photo Alaa Al-Marjani, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

Agence France-Presse
Bagdad

Les forces irakiennes ont «nettoyé» la moitié du désert où ils pourchassent les djihadistes, mais doivent se préparer à une dure bataille à Wadi Hauran, où se trouvent des places fortes du groupe État islamique (EI), a affirmé lundi un haut gradé.

«Nos unités ont nettoyé 50 % de la superficie totale du désert d'environ 29 000 km2. La première phase est terminée et maintenant nos unités vont procéder au nettoyage du reste des zones désertiques», a déclaré lundi à l'AFP le général Yehya Rassoul, porte-parole du Commandement conjoint des opérations (JOC).

Parmi les zones qui restent à nettoyer figure le Wadi Hauran, une vallée «profonde» qui «rejoint le territoire syrien», a-t-il ajouté.

«La mission est de détruire tous les caches dans le désert et les vallées pour sécuriser la frontière ouest de l'Irak avec la Syrie», a explique le général Rassoul, selon qui les gardes-frontières et l'armée irakienne pourront alors tenir la frontière.

Wadi Hauran est la plus longue vallée d'Irak. Située dans la province occidentale d'Al-Anbar, elle s'étend sur 350 km depuis la frontière saoudienne jusqu'à l'Euphrate et se poursuit jusqu'aux frontières syro-jordaniennes.

Elle est grande partie aux mains de l'EI depuis 2014 et dans ce relief accidenté --avec des gorges pouvant atteindre 200 m de profondeur--, l'organisation djihadiste a établi des positions, des caches, des dépôts d'armes et des postes de repli.

L'offensive lancée il y a quatre jours est menée par l'armée irakienne et les forces paramilitaires du Hach al-Chaabi.

C'est à l'issue de cette bataille que le premier ministre irakien Haider al-Abadi devrait annoncer la défaite totale en Irak du groupe ultraradical sunnite qui, en 2014, avait menacé l'existence même du pays.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer