L'EI chassé de la province syrienne de Hama

Le régime de Bachar al-Assad contrôle la majorité... (AFP)

Agrandir

Le régime de Bachar al-Assad contrôle la majorité de la province de Hama dont la capitale éponyme.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

Agence France-Presse
Beyrouth

L'armée syrienne et ses alliés ont réussi à chasser mercredi les djihadistes du groupe État islamique (EI) de leurs dernières positions dans la province de Hama après un mois de combats meurtriers, a indiqué une ONG.

Pour la première fois depuis trois ans, l'EI n'a désormais aucune présence dans cette province du centre de la Syrie, pays ravagé par la guerre depuis mars 2011, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Le régime de Bachar al-Assad contrôle la majorité de la province de Hama dont la capitale éponyme. Quelques secteurs dans le sud, l'est et le nord de la province sont toujours aux mains de rebelles ou de groupes dominés par les djihadistes de l'ex-branche d'Al-Qaïda.

Soutenue principalement par l'aviation de l'allié russe, l'armée syrienne a lancé une offensive contre l'EI à Hama début septembre, reprenant quelque 50 villages et la localité de Ouqayribat, selon l'OSDH.

«Les forces du régime sont parvenues à prendre le contrôle de tous les villages encore aux mains de Daech dans l'est de la province de Hama après plus d'un mois de combats féroces», a précisé l'ONG en utilisant un acronyme en arabe de l'EI.

Plus de 400 djihadistes et près de 190 membres des forces prorégime ont péri dans la bataille, a-t-elle ajouté.

À Damas, le journal Al-Watan, proche du régime, a confirmé que «Daech n'était plus présent dans la province de Hama».

L'EI est la cible de plusieurs offensives dans le pays, principalement dans la province de Deir Ezzor (est) et dans la ville de Raqa (nord).

Déclenché par la répression gouvernementale de manifestations pacifiques, le conflit en Syrie s'est complexifié avec l'implication de forces et pays étrangers et de groupes djihadistes, sur un territoire de plus en plus morcelé. Il a fait plus de 330 000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer