Dix membres des forces irakiennes tués dans une embuscade

Ces derniers mois, des gardes-frontières et d'autres membres... (Photo Marko Djurica, archives REUTERS)

Agrandir

Ces derniers mois, des gardes-frontières et d'autres membres des forces de sécurité positionnés dans la région d'Al-Anbar ont été attaqués de façon régulière par l'EI.

Photo Marko Djurica, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

Agence France-Presse
HABBANIYAH

Des combattants du groupe armé État islamique (EI) habillés en soldats ont attaqué dimanche à l'ouest de Bagdad un convoi gouvernemental, tuant dix membres des forces de sécurité, ont indiqué des commandants.

«Des membres de Daech (acronyme en arabe de l'EI) armés de fusils d'assaut et de lance-roquettes ont attaqué des véhicules (...) transportant des soldats près de Routba», a affirmé un lieutenant-colonel de l'armée sous le couvert de l'anonymat.

«Ils en ont tué au moins 10 et blessé 20», a-t-il ajouté à l'AFP.

D'autres responsables ont confirmé l'attaque et le bilan.

Routba est située à environ 390 km à l'ouest de Bagdad dans la vaste province désertique d'Al-Anbar, sur la route principale reliant la capitale irakienne à la frontière jordanienne.

Ces derniers mois, des gardes-frontières et d'autres membres des forces de sécurité positionnés dans cette région ont été attaqués de façon régulière par l'EI.

L'officier de l'armée a dit que les victimes de l'attaque étaient des membres des gardes-frontières, de la police d'Al-Anbar et de l'armée.

«Les membres de Daech portaient des uniformes militaires et conduisaient des véhicules militaires. Ils ont établi un faux barrage sur la route près de Routba», a déclaré un commandant des gardes-frontières.

Selon lui, cinq des 10 personnes tuées étaient des gardes-frontières.

Le lieutenant-colonel a indiqué que les jihadistes avaient profité d'une tempête de sable pour attaquer le convoi.

Selon le maire de Routba, Imad al-Doulaimi, l'embuscade a eu lieu vers 18 h, heure locale.

Il a indiqué que trois autres membres des forces de sécurité étaient portés disparus.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer