Un ado a voulu tuer le pape au nom de l'EI

Le pape François salue des agents correctionnels lors... (PHOTO AP)

Agrandir

Le pape François salue des agents correctionnels lors d'une visite dans une prison à Philadelphie, en 2015.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

Associated Press
Camden

Un adolescent du New Jersey a reconnu avoir comploté pour tuer le pape François lors de sa visite à Philadelphie en 2015, ont annoncé lundi les procureurs fédéraux.

Santos Colon, âgé de 17 ans, a plaidé coupable en tant qu'adulte de tentative de soutien matériel à des terroristes. Le résidant de Lindenwold risque jusqu'à 15 ans de prison, mais la date du prononcé de la peine n'a pas encore été déterminée.

Santos Colon a reconnu avoir fomenté la tentative d'assassinat durant une période de près de deux mois dans les semaines ayant précédé la visite du pape en septembre 2015, ont indiqué les procureurs fédéraux. Le complot, qui ne s'est pas concrétisé, consistait à utiliser un tireur d'élite pour tirer sur le pape durant une grande messe et à déclencher des explosifs à proximité, ont-ils affirmé.

L'adolescent du New Jersey a recruté une personne appelée à être le tireur d'élite, mais qui était en fait un agent double de la police fédérale (FBI), a-t-on précisé. Il a demandé à une source secrète du FBI d'acheter du matériel pour fabriquer des engins explosifs.

Les agents du FBI ont arrêté Santos Colon en 2015.

Les procureurs n'ont pas voulu commenter les motifs du complot ou les raisons pour lesquelles le pape était visé. Ils ont affirmé que l'enquête se poursuivait.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer