L'EI revendique l'attentat qui a tué une Canadienne en Jordanie

Les forces de sécurité jordaniennes patrouillent à Karak... (KHALIL MAZRAAWI, AFP)

Agrandir

Les forces de sécurité jordaniennes patrouillent à Karak au lendemain d'une attaque revendiquée par le groupe État islamique. Dix personnes, dont une Canadienne, y ont perdu la vie.

KHALIL MAZRAAWI, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

La Presse Canadienne
AMMAN, Jordanie

Le groupe armé État islamique, Daesh, a revendiqué l'attentat qui a fait dix morts, dont une Canadienne, en Jordanie dimanche.

Le groupe américain SITE Intelligence, qui surveille les militants en ligne, a transmis la revendication en arabe aux journalistes mardi. On ne sait toutefois pas quand Daesh s'est manifesté.

Daesh affirme que « quatre soldats du califat » armés de fusils d'assaut et de grenades ont perpétré l'attentat.

Les fusillades de dimanche sont les pires attaques à survenir en Jordanie de mémoire récente.

La Canadienne Linda Vachter a été tuée au château de Karak. L'enseignante de 62 ans originaire de Terre-Neuve s'était rendue visiter son fils Chris, qui habite en Jordanie et qui compte parmi les 34 blessés.

En plus de Mme Vachter, les attaques ont coûté la vie à sept membres des forces de sécurité jordaniennes et à deux civils. Quatre hommes armés ont aussi été tués.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer