Bagdad: 9 morts dans un double attentat-suicide revendiqué par l'EI

Un sympathisant du groupe État islamique dans une... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Un sympathisant du groupe État islamique dans une rue de Mossoul, en Irak, en juin 2014.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
BAGDAD

Le groupe extrémiste Etat islamique (EI) a revendiqué le double attentat-suicide perpétré jeudi contre un lieu de culte chiite dans le nord-ouest de Bagdad, qui a fait neuf morts selon la police irakienne.

Dans un communiqué publié sur des sites jihadistes, l'EI affirme que l'un de ses combattants s'est fait exploser à l'intérieur d'un lieu de culte chiite et que le deuxième a déclenché sa ceinture explosive à l'arrivée des secours et des forces de sécurité.

Un responsable de la police avait plus tôt indiqué que «deux kamikazes portant des ceintures explosives se sont fait exploser» devant un lieu de culte chiite dans le quartier de Choula, «tuant au moins neuf personnes et blessant 22 autres, dont des membres de la police».

«Le premier kamikaze s'est fait exploser parmi les fidèles tuant et blessant certains d'entre eux», avait-il précisé.

«La deuxième explosion a visé les forces de la police arrivées sur place pour secourir les blessés, tuant des membres de la police», avait ajouté le responsable.

Des sources médicales ont confirmé ce bilan.

Le quartier de Choula est une place-forte de l'Armée du Mahdi, la milice du chef chiite Moqtada al-Sadr.

Ces attaques interviennent à la veille d'une manifestation à Bagdad organisée par Sadr et à laquelle il compte participer en personne.

Cet influent chef religieux avait appelé il y a une dizaine de jours ses partisans à participer aux manifestations qui secouent Bagdad et d'autres villes irakiennes depuis plusieurs semaines pour protester contre la corruption et demander une amélioration des services publics.

Des mesures de sécurité renforcées sont en cours depuis jeudi soir dans la capitale irakienne en vue de la manifestation de vendredi où sont attendus des dizaines de milliers de partisans du courant sadriste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer