Syrie: 283 camions-citernes utilisés par l'EI bombardés

Sur cette photo, un gisement de pétrole bombardé... (Photo Reuters)

Agrandir

Sur cette photo, un gisement de pétrole bombardé par l'aviation russe. Le groupe État islamique tire une grande part de revenus de l'exploitation de ces ressources.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

Des avions de chasse américains ont bombardé et détruit dans l'est de la Syrie 283 camions-citernes utilisés par le groupe État islamique pour se financer, a annoncé lundi le Pentagone.

Ces frappes réalisées samedi ont été précédées d'un largage de tracts destiné à avertir les chauffeurs des véhicules de se mettre à l'abri, ces hommes n'étant pas considérés comme djihadistes, a expliqué Jeff Davis, un porte-parole du Pentagone.

«Nous avons pris le plus grand soin pour agir humainement, sans causer de victimes civiles», a-t-il assuré.

Les États-Unis intensifient leurs bombardements contre l'activité pétrolière du groupe Etat islamique, dont on estime qu'elle génère environ un million de dollars par jour.

Lundi dernier, le Pentagone avait déjà affirmé que la coalition antidjihadistes conduite par les États-Unis avait détruit 116 camions-citernes utilisés par l'EI dans l'est de la Syrie.

L'intensification des frappes avait été décidée après avoir constaté leur faible efficacité jusqu'à présent, avait expliqué le colonel Steve Warren, un porte-parole militaire américain.

La nouvelle campagne a été baptisée «Tidal Wave II», en référence à l'opération «Tidal Wave» menée par l'aviation alliée pendant la Seconde guerre mondiale contre des raffineries en Roumanie, pour diminuer les ressources pétrolières des puissances de l'Axe.

L'armée russe a de son côté annoncé lundi avoir détruit des «colonnes de camions-citernes» et des raffineries de l'organisation État islamique (EI) dans le nord et l'est de la Syrie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer