Washington et Riyad appellent à une mobilisation diplomatique internationale

La palais du roi Salmane d'Arabie saoudite.... (Photo Carlo Allegri, AFP)

Agrandir

La palais du roi Salmane d'Arabie saoudite.

Photo Carlo Allegri, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
RIYAD

Le roi Salmane d'Arabie saoudite et le secrétaire d'État américain John Kerry ont appelé à une «mobilisation» diplomatique internationale pour trouver un règlement politique en Syrie qui se fasse sans le président Bachar al-Assad, a indiqué samedi soir la diplomatie américaine.

Le patron du département d'État a été reçu à dîner à Riyad par le souverain saoudien et une partie de son gouvernement, dans le cadre d'une tournée de John Kerry en Europe et au Moyen-Orient destinée à ramener le calme entre Israël et les Palestiniens et à chercher une solution politique en Syrie.

Le secrétaire d'État «a remercié le roi pour l'appui de l'Arabie saoudite aux efforts multilatéraux de recherche d'une transition politique en Syrie», a rendu compte le porte-parole du département d'État, John Kirby.

«Les deux parties ont souligné l'importance de mobiliser la communauté internationale vers cet objectif et ont réaffirmé la nécessité d'une transition sans (Bachar al) Assad», a ajouté M. Kirby.

Washington et Riyad font partie d'une coalition militaire internationale qui bombarde les positions du groupe djihadiste État islamique en Syrie, mais aussi en Irak voisin.

Les deux alliés apportent aussi leur assistance aux groupes d'opposition syriens modérés qui se battent contre le régime de Damas. Le roi Salmane et M. Kerry se sont entendus pour «continuer et intensifier» cette aide.

M. Kerry était vendredi à Vienne où il s'est entretenu avec ses homologues saoudien, turc et russe pour tenter de trouver une porte de sortie diplomatique au conflit syrien qui a fait 250 000 morts depuis 2011. Une nouvelle réunion élargie à des dizaines de pays pourrait se tenir vendredi prochain.

M. Kerry était aussi samedi à Amman et y a annoncé un accord entre Israël et la Jordanie sur des mesures de sécurité, dont de la vidéosurveillance 24h/24, sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer