Le corps du possible N°2 de Saddam Hussein remis à Bagdad

Le corps d'Izzat Ibrahim al-Douri... (PHOTO HADI MIZBAN, AP)

Agrandir

Le corps d'Izzat Ibrahim al-Douri

PHOTO HADI MIZBAN, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Karim Abou Merhi
Agence France-Presse
Bagdad

Un groupe paramilitaire appelé Brigade Hezbollah a remis lundi au gouvernement irakien le corps d'un homme étant très probablement l'ancien numéro deux du régime de Saddam Hussein, en affirmant que les tests menés par le groupe avaient confirmé son identité.

Des tests ADN doivent néanmoins être encore conduits par les autorités de Bagdad pour confirmer officiellement la mort de cette figure de l'ancien régime renversé il y a 12 ans. Cela constituerait une victoire symbolique pour le gouvernement.

Ezzat Ibrahim Al-Douri, vice-président du pays au moment de l'invasion américaine en 2003, était le roi de trèfle dans le jeu de 55 cartes diffusé par les Américains identifiant les responsables du régime de Saddam Hussein les plus recherchés.

Cet ex-dirigeant, septuagénaire, a été donné pour mort à plusieurs reprises depuis le renversement de Saddam, mais il s'est ensuite exprimé par le biais de messages audio et vidéo. Son arrestation a été aussi annoncée maintes fois, toujours à tort.

«Aujourd'hui, nous avons remis le corps du criminel Izzat Ibrahim al-Douri au gouvernement irakien» après avoir confirmé son identité avec «des tests et aussi de témoignages de gens qui le connaissaient», a déclaré à des journalistes le porte-parole de la Brigade Hezbollah, Jaafar al-Husseini.

La veille, il avait affirmé à l'AFP que deux hommes capturés par sa brigade, qui avaient vu Douri ces six mois derniers mois, avaient reconnu le corps.

La Brigade Hezbollah, une des plus puissantes milices combattant au côté des forces gouvernementales les djihadistes du groupe État islamique (EI), a transporté le corps dans un convoi d'une douzaine de véhicules lourdement armés et l'a remis aux autorités dans le quartier de Kerrada, dans le centre de Bagdad.

L'homme suspecté d'être Douri a été tué dans des combats vendredi matin dans la région de Tikrit (nord), puis ramené vendredi soir dans la capitale irakienne.

Un responsable du ministère de la Santé, s'exprimant sous couvert d'anonymat, a confirmé la réception du corps et précisé que des tests ADN seraient menés pour confirmer son identité.

Dans sa dernière vidéo mise en ligne en juillet 2014, Douri avait qualifié de «héros» les djihadistes de l'EI, qui se sont emparés à partir de juin 2014 de larges pans de l'Irak avec le soutien de certains anciens caciques du régime de Saddam.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer