Un ex-membre de l'US Air Force inculpé pour soutien à l'EI

Tairod Nathan Webster Pugh avait déjà travaillé pour l'Air... (Archives AFP)

Agrandir

Tairod Nathan Webster Pugh avait déjà travaillé pour l'Air Force en tant que spécialiste des instruments.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
New York

Un ancien membre de l'armée de l'Air américaine a été inculpé mardi pour avoir tenté, après son renvoi, de soutenir matériellement et de rejoindre le groupe djihadiste État islamique (EI), a indiqué le bureau du procureur fédéral de Brooklyn.

Tairod Nathan Webster Pugh, âgé de 47 ans, a été arrêté le 16 janvier dans l'État du New Jersey.

Il risque 35 ans de prison s'il est déclaré coupable aux deux chefs d'accusation établis à son encontre par un grand jury lundi: tentative de fournir un soutien matériel à une organisation terroriste étrangère et obstruction à la justice. Il doit comparaître devant un juge mercredi.

M. Pugh s'était rendu en janvier en Turquie, depuis l'Égypte, pour essayer d'entrer en Syrie afin de grossir les rangs de l'EI. Mais il avait été intercepté avant de traverser la frontière turco-syrienne et renvoyé en Egypte, a expliqué le bureau du procureur.

Il a par la suite été extradé vers les États-Unis où des agents américains ont décortiqué son ordinateur portable et auraient découvert qu'il avait visionné de la propagande de l'EI et qu'il avait cherché sur internet un moyen d'entrer en Syrie.

Il a entrepris son voyage quelques semaines après avoir été renvoyé de son poste de mécanicien aéronautique basé au Moyen-Orient, a indiqué le bureau du procureur fédéral.

Selon cette source, il avait déjà travaillé pour l'Air Force en tant que spécialiste des instruments et avait reçu une formation dans la maintenance des moteurs d'avion et des systèmes de navigation et d'armements.

«Né et éduqué aux États-Unis, Pugh est accusé d'avoir tourné le dos à son pays et d'avoir tenté de se rendre en Syrie pour rejoindre une organisation terroriste», a commenté Loretta Lynch, procureur fédéral de Brooklyn et désignée par Barack Obama pour être le prochain ministre de la Justice.

La semaine dernière, trois résidents new-yorkais originaires d'Asie centrale accusés de soutien à l'EI et de vouloir rejoindre les djihadistes en Syrie pour deux d'entre eux, ont plaidé non coupable à New York.

L'administration américaine a récemment estimé que 20 000 combattants étrangers avaient rejoint la Syrie, en provenance de 90 pays. Au moins 3400 d'entre eux seraient citoyens de pays occidentaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer