L'EI bombardé, 52 civils tués

Des soldats kurdes sur le mont Sinjar, le... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Des soldats kurdes sur le mont Sinjar, le 22 décembre.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Près de 52 civils ont péri vendredi dans des raids aériens de l'armée syrienne sur deux villes contrôlées par le groupe Etat islamique (EI) dans le nord de la Syrie, tandis que la coalition internationale dirigée par les États-Unis a mené 31 frappes contre les djihadistes en Irak et en Syrie.

Pour la deuxième nuit consécutive cette semaine, les frappes se sont concentrées sur cette ville kurde syrienne à la frontière de la Turquie qui résiste au contrôle de l'EI depuis la mi-septembre, avec le soutien aérien de la coalition depuis le 23 septembre.

Quelque 13 raids ont détruit 19 positions combattantes de l'EI, trois bâtiments des djihadistes, deux zones de rassemblement et un véhicule, a détaillé dans un communiqué le commandement multinational interarmées (CJTF) chargé de ces opérations.

Deux importants bâtiments ont également été touchés ainsi que quatre unités tactiques, selon la même source.

En Irak, la coalition a mené 15 frappes dans le nord et l'ouest du pays détruisant notamment des véhicules, des positions combattantes et des unités tactiques.

Plus de 50 civils tués

Près de 52 civils ont péri dans des raids aériens de l'armée syrienne sur deux villes contrôlées par le groupe Etat islamique (EI) dans le nord de la Syrie, selon un nouveau bilan établi vendredi par une ONG.

Ces frappes ont été menées jeudi sur les villes d'Al-Bab et de Qbassine, dans la province d'Alep, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) qui avait rapporté un premier bilan de 21 morts.

«Au moins 52 civils, dont sept enfants, trois adolescents et deux femmes, ont péri dans ces raids de l'armée de l'air syrienne», a précisé l'ONG, ajoutant que des dizaines de blessés se trouvaient dans un état grave. Un premier bilan faisait état de 40 civils.

L'EI, qui contrôle de vastes pans de territoire en Irak et en Syrie, est visé par des raids aériens de l'armée syrienne d'une part et de la coalition dirigée par les États-Unis d'autre part notamment dans le nord de la Syrie. En Syrie, le groupe extrémiste combat à la fois le régime, les rebelles et les Kurdes.

Jeudi, une soixantaine de djihadistes ont été tués dans des combats contre les forces kurdes dans le nord de la Syrie, selon l'OSDH.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer