Kerry recherche du soutien en Asie pour combattre l'EI

John Kerry a eu des rencontres bilatérales pour... (Photo Brian Snyder, Reuters)

Agrandir

John Kerry a eu des rencontres bilatérales pour encourager des responsables de pays de la région à accentuer leurs efforts dans la lutte contre la menace grandissante que constitue l'organisation État islamique (EI).

Photo Brian Snyder, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
JAKARTA

Le secrétaire d'État américain, John Kerry, s'est rendu lundi en Indonésie, le plus grand pays musulman au monde, pour encourager les États d'Asie du Sud-Est à accroître leurs efforts dans la lutte contre l'organisation État islamique (EI).

Le chef de la diplomatie américaine était parmi les dignitaires étrangers qui ont assisté à la cérémonie d'investiture de Joko Widodo, surnommé Jokowi, le premier président indonésien à ne pas être issu de l'élite politico-militaire au pouvoir depuis la chute du dictateur Suharto en 1998.

À l'issue de cet événement, M. Kerry a eu des rencontres bilatérales pour encourager des responsables de pays de la région à accentuer leurs efforts dans la lutte contre la menace grandissante que constitue l'EI, ont indiqué des responsables américains.

Au cours de ses entretiens avec le premier ministre malaisien, Najib Razak, M. Kerry l'a remercié pour les «importantes observations publiques de la Malaisie» condamnant l'organisation État islamique, et pour le soutien de la Malaisie à une résolution des Nations unies visant à contrecarrer la menace que représentent les extrémistes qui rejoignent l'EI, a déclaré un responsable américain.

La police malaisienne avait annoncé la semaine dernière avoir arrêté 13 individus soupçonnés d'avoir des liens avec l'EI, ce qui porte à 36 le nombre de personnes arrêtées depuis le début de l'année en Malaisie pour leurs liens présumés avec les jihadistes de cette organisation aux méthodes ultra-violentes.

Outre M. Razak, John Kerry devait rencontrer le président Widodo, le premier ministre singapourien, Lee Hsien Loong, le sultan de Brunei et le ministre philippin des Affaires étrangères, Albert del Rosario.

L'attirance exercée par l'EI fait craindre l'émergence d'une nouvelle génération d'extrémistes islamistes prêts à combattre aux côtés de l'EI et susceptibles de commettre des attentats à leur retour dans leur pays de cette région d'Asie du Sud-Est.

À la tête d'une coalition internationale, les États-Unis multiplient les frappes aériennes contre l'EI, qui contrôlent de vastes territoires en Irak et en Syrie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer