Nouvelles frappes aériennes américaines en Syrie et en Irak

Les États-Unis ont commencé à effectuer des frappes... (PHOTO AFP)

Agrandir

Les États-Unis ont commencé à effectuer des frappes aériennes en Irak en août avant de les étendre à des cibles plus au nord et en Syrie en septembre.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Les forces américaines ont mené ce week-end de nouvelles frappes aériennes contre les djihadistes du groupe État islamique (EI) en Syrie et en Irak, détruisant des chars, des véhicules blindés et des nids de mortiers, a indiqué dimanche l'armée américaine.

Les chasseurs américains ont effectué trois bombardements en Syrie samedi tandis que d'autres bombardiers et hélicoptères ont mené six attaques avec des missiles contre des positions des djihadistes en Irak dimanche, a précisé le commandement américain chargé du Moyen-Orient et de l'Asie centrale (CENTCOM).

Les attaques en Syrie au nord-ouest de Mayadin (est du pays) ont détruit un bulldozer, deux chars et un autre véhicule.

Deux autres frappes au nord-est du bastion d'EI de Raqa ont visé une unité du groupe islamiste et éliminé six positions de tir, détaille le communiqué.

En Irak, quatre attaques au nord-est de Falloujah (centre) ont touché deux positions de mortier, une grande unité d'EI et deux plus petites. Trois véhicules Humvees ont aussi été détruits ainsi que deux mortiers au cours de deux frappes à Hit (centre) et Sinjar (est), précise le Commandement central américain.

Ces nouvelles attaques ont eu lieu après une nouvelle vague d'indignation dans le monde provoquée par la décapitation d'un autre otage d'EI, l'humanitaire britannique Alan Henning, dans une vidéo publiée vendredi. Les djihadistes menacent de tuer un autre otage américain Peter Kassig en représailles aux frappes de la coalition dans la région.

Les États-Unis ont commencé à effectuer des frappes aériennes en Irak en août avant de les étendre à des cibles plus au nord et en Syrie en septembre.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer