Un Américain inculpé pour soutien à l'EI

Moufid Elfgeeh, naturalisé américain, a tenté d'enrôler trois... (PHOTO SHAWN DOWD AP/DEMOCRAT & CHRONICLE)

Agrandir

Moufid Elfgeeh, naturalisé américain, a tenté d'enrôler trois personnes, dont deux travaillaient comme informateurs avec le FBI (police fédérale), pour le compte de l'EI.

PHOTO SHAWN DOWD AP/DEMOCRAT & CHRONICLE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

Un Américain d'origine yéménite a été inculpé mardi pour avoir fourni un soutien matériel au groupe État islamique (EI) en recrutant des membres pour l'organisation djihadiste.

Moufid Elfgeeh, naturalisé américain, a tenté d'enrôler trois personnes, dont deux travaillaient comme informateurs avec le FBI (police fédérale), pour le compte de l'EI.

Cet homme, qui réside à Rochester dans l'État de New York, a été également inculpé de tentative de meurtre pour avoir conspiré en vue de tuer des soldats à leur retour d'Irak, selon les documents judiciaires.

En 2013 et au début de 2014, Moufid Elfgeeh, 30 ans, a encouragé et aidé à se préparer les deux informateurs «pour se rendre à l'étranger et participer au djihad», a indiqué le département de la Justice dans un communiqué.

Il a également fait parvenir 600 $ à une personne au Yémen pour qu'elle se rende en Syrie et se joigne au combat de l'EI.

M. Elgeeg est également accusé de détention d'armes équipées de silencieux dans le but de commettre un crime violent.

Il avait mentionné pour la première fois en mai à l'un des informateurs son intention de tuer des soldats à l'aide de deux armes de poing, rendues toutefois inopérantes par le FBI.

«Comme le démontre cette affaire, nos agents et nos procureurs utilisent tous les moyens d'enquête à notre disposition pour mettre en échec ces complots avant que ces individus puissent mettre leurs plans à exécution», a déclaré le ministre de la Justice Erci Holder dans un communiqué.

«Nous nous attachons à tuer ces activités dans l'oeuf, avant que les partisans de l'EI puissent se rendre dans la région ou recruter des sympathisants à cette cause», a-t-il ajouté.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer