Au moins 9 morts dans deux attentats

Au total, au moins 32 personnes ont été... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Au total, au moins 32 personnes ont été blessées dans les deux explosions.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

L'État islamique

International

L'État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
BAGDAD, Irak

Au moins neuf personnes ont été tuées mercredi dans deux attentats à la voiture piégée contre des quartiers majoritairement chiites de la capitale irakienne, ont annoncé des sources médicale et policière.

Une voiture piégée a explosé près d'une station-service dans le vaste quartier de Sadr City, dans le nord de la capitale, à environ 19 h locales (12 h à Montréal), alors que des voitures faisaient la queue pour se ravitailler en essence, selon des témoins.

«J'étais en chemin pour amener faire réparer mon téléphone portable quand la voiture a explosé de l'autre côté de la rue», a raconté Ali Dakhel, employé au ministère de l'Irrigation, qui se trouvait près du lieu de l'attentat.

«J'ai entendu le bruit de l'explosion et vu un grand feu. Mais, quand la police a commencé à tirer en l'air pour dissuader les gens de s'approcher, je me suis enfui», a-t-il ajouté.

Cinq personnes au moins ont été tuées dans cet attentat, selon des sources au sein de l'hôpital et de la police.

Une autre voiture piégée a explosé dans le quartier de Al-Amine, plus à l'est «à 18 h 55 (11 h 55 à Montréal) dans la rue principale», a déclaré un colonel de police, faisant état de quatre morts. Des sources à l'hôpital ont confirmé ce bilan.

Au total, au moins 32 personnes ont été blessées dans les deux explosions.

Le quartier majoritairement chiite de Sadr City est régulièrement la cible d'attentats à la bombe ou d'attaques suicide menées par des insurgés sunnites.

Ces deux attentats interviennent alors que les Irakiens sont en vacances, après l'Aïd el-Fitr qui a marqué lundi la fin du ramadan.

Mais par peur des violences au moment où le pays est confronté à sa pire crise depuis des années, des insurgés sunnites s'étant emparés de pans entiers du pays, plus d'habitants que de coutume sont restés chez eux pour les fêtes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer