Irak: les insurgés détruisent un pont stratégique au nord de Bagdad

Des centaines de volontaires ont rejoint les forces... (PHOTO ARCHIVES REUTERS / STRINGER)

Agrandir

Des centaines de volontaires ont rejoint les forces de sécurité et les miliciens chiites pour défendre Samarra, ville majoritairement sunnite qui abrite un des grands lieux saints chiites du pays et que les djihadistes sont déterminés à conquérir.

PHOTO ARCHIVES REUTERS / STRINGER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

L'État islamique

International

L'État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
SAMARRA

Les djihadistes de l'État islamique (EI) ont détruit mardi un pont stratégique sur l'autoroute reliant Bagdad au nord de l'Irak, portant un nouveau coup à l'armée irakienne qui peine à contrer l'offensive des insurgés lancée il y a près de deux mois, selon une source policière.

La destruction de ce pont situé au sud de la ville de Samarra (110 km au nord de Bagdad) coupe une voie d'approvisionnement vitale pour l'armée et limite les espoirs des militaires de reprendre la ville de Tikrit, plus au nord.

«Les insurgés de l'EI ont fait exploser un camion piégé sur le pont surplombant le canal de Tharthar, détruisant deux travées», a affirmé à l'AFP un colonel de police.

Une source au sein de l'armée a confirmé que ce pont, gardé à ses deux extrémités par des barrages, avait été détruit.

Après cette attaque, l'armée et les milices chiites qui lui sont alliées, devront emprunter une route secondaire et notamment un pont traversant un barrage hydraulique, trop fragile pour supporter le poids des véhicules militaires les plus lourds.

Reprendre Tikrit, ancien fief de Saddam Hussein, est l'un des principaux objectifs de Bagdad qui peine à enrayer l'offensive fulgurante d'insurgés sunnites qui se sont emparés de vastes pans de territoires dans le nord, l'ouest et l'est de l'Irak.

Des centaines de volontaires ont rejoint récemment les forces de sécurité et les miliciens chiites pour défendre Samarra --ville majoritairement sunnite mais qui abrite un des grands lieux saints chiites du pays-- que les djihadistes sont déterminés à conquérir.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer