Irak: deux religieuses et trois orphelins libérés à Mossoul

Des combattants de l'État islamique.... (PHOTO AHMED DEEB, AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Des combattants de l'État islamique.

PHOTO AHMED DEEB, AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crise dans le monde arabe

International

Crise dans le monde arabe

Consultez notre dossier complet sur les soulèvements populaires dans le monde arabe. »

Agence France-Presse
KIRKOUK

Deux religieuses et trois orphelins, enlevés le 1er juillet, ont été libérés lundi dans la ville irakienne de Mossoul, tenue par des insurgés sunnites, a annoncé le patriarche de l'Église chaldéenne en Irak, Louis Sako.

«Deux soeurs et trois orphelins ont été libérés aujourd'hui dans un des quartiers de Mossoul», a-t-il déclaré, en précisant qu'ils n'avaient pas été blessés et qu'aucune rançon n'avait été payée.

Les cinq anciens otages se trouvent désormais dans la province de Dohuk, dans la région autonome du Kurdistan irakien, qui a été en majorité épargnée par les violences affectant de nombreuses zones du pays.

Le patriarche n'a pas précisé quel groupe avait retenu les religieuses et orphelins, mais Mossoul a été la première ville irakienne à tomber aux mains des insurgés sunnites menés par les djihadistes de l'État islamique (EI) lors de leur offensive fulgurante il y a un mois.

Avant l'invasion américaine de 2003, plus d'un million de chrétiens vivaient en Irak, en majorité à Bagdad. Mais en raison des violences meurtrières qui ont secoué le pays depuis, ils ne sont aujourd'hui pas plus de 400 000 sur l'ensemble du territoire.

Beaucoup de ceux qui sont restés vivaient avant l'offensive djihadiste dans la province de Ninive, dont Mossoul est la capitale.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer