Washington demande à la Corée du Nord de libérer trois Américains

Une prison nord-coréenne, près de la frontière avec... (Archives Reuters)

Agrandir

Une prison nord-coréenne, près de la frontière avec la Chine.

Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

La menace nord-coréenne

International

La menace nord-coréenne

Depuis plusieurs semaines, la Corée du Nord de Kim Jong-un multiplie les menaces à l'endroit de Séoul et Washington. Si pour plusieurs la stratégie belliqueuse de Pyongyang vise en premier lieu à attirer Washington à la table de négociations, pour certains le discours guerrier du jeune dirigeant nord-coréen, qui brandit notamment la menace nucléaire, inquiète. »

Agence France-Presse
Washington

Les États-Unis ont appelé dimanche la Corée du Nord à libérer les trois Américains détenus dans l'État communiste, quelques heures après l'annonce par Pyongyang du procès de l'un d'entre eux.

Matthew Miller va être traduit en justice devant un tribunal nord-coréen le 14 septembre, avait annoncé plus tôt dans la journée l'agence officielle KCNA.

La Corée du Nord avait indiqué en juin que Matthew Miller et Jeffrey Fowle (l'un des deux autres détenus américains) seraient jugés pour des actions non spécifiées assimilées à «des actes hostiles contre le pays».

Le dernier des trois détenus, Kenneth Bae, a été arrêté en novembre 2012. Accusé d'être un militant chrétien évangéliste cherchant à renverser le gouvernement nord-coréen, il a été condamné à 15 ans de camp de travail.

«Pour des raisons humanitaires concernant Jeffrey Fowle, Matthew Miller, et leurs familles, nous demandons que la République populaire démocratique de Corée (RPDC, la Corée du Nord) les libère afin qu'ils puissent rentrer chez eux», a déclaré la porte-parole du Département d'État américain Jen Psaki.

«Nous demandons également à la RPDC de pardonner à Kenneth Bae, de lui accorder une amnistie exceptionnelle et de le libérer pour qu'il rejoigne sa famille et bénéficie de soins», a-t-elle ajouté.

Le 2 septembre, les trois Américains ont lancé un appel pour demander à Washington d'envoyer un émissaire afin de négocier leur libération avec Pyongyang.

Alors qu'ils étaient surveillés par des représentants du gouvernement, ils ont raconté leurs conditions de détention dans une interview à la chaîne CNN, ce qui est très inhabituel en Corée du Nord. Les trois prisonniers étaient dans un hôtel de la capitale nord-coréenne.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer