WikiLeaks publie la liste des contacts du patron de la CIA

Le directeur de la CIA, John Brennan.... (PHOTO AP)

Agrandir

Le directeur de la CIA, John Brennan.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Fuites de WikiLeaks
Fuites de WikiLeaks

Consultez notre dossier sur la publication de 250 000 câbles diplomatiques américains par WikiLeaks. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

L'organisation WikiLeaks a publié jeudi une seconde salve de documents, dont une liste de contacts, censés avoir été récupérés dans la boîte de courriels personnelle piratée du directeur de la CIA John Brennan.

Aucun des documents publiés mercredi et jeudi, datés de 2007 et 2008 et provenant d'un compte personnel non gouvernemental, ne semble menacer la sécurité nationale ou représenter un risque quelconque pour la carrière du chef de l'agence de renseignements.

À cette époque, M. Brennan travaillait dans le secteur privé, après avoir quitté la CIA où il avait travaillé de 1980 à 2005. Il a ensuite été embauché à la Maison-Blanche de 2009 à 2013, avant de prendre la direction de la CIA.

WikiLeaks n'a pas précisé le nombre de documents en sa possession, mais a fait savoir qu'il en publierait par vagues «au cours des prochains jours».

Les trois fichiers rendus publics jeudi contiennent des recommandations datées de 2008 sur l'Afghanistan et le Pakistan, adressées à la Commission du renseignement du Sénat américain ainsi que des contacts (adresses courriel, comptes de messagerie instantanée) de M. Brennan.

Ces contacts semblent à première vue être des universitaires, des experts du secteur privé en matière de défense et de renseignements, des amis et des membres de sa famille, et d'au moins un journaliste. Quelques-uns sont des adresses gouvernementales, notamment des responsables du ministère de la Défense, du ministère de la Sécurité intérieure ou encore de l'armée de l'air.

D'autres sont des personnages de haut rang comme l'ancien conseiller à la sécurité nationale Tom Donillon, avec une adresse de son cabinet d'avocat, ou l'actuelle conseillère à la sécurité nationale Susan Rice avec l'adresse gouvernementale qu'elle utilisait en 2008 quand elle était dans l'équipe de transition du président Barack Obama.

WikiLeaks avait publié mercredi six documents, dont les adresses et numéros de téléphone de la famille Brennan.

Dans la foulée, la CIA avait dénoncé «le piratage du compte de la famille Brennan (qui) est un délit» et qui a été réalisé avec des «intentions malveillantes».

Cette publication survient quelques jours après qu'un pirate informatique se présentant comme un adolescent américain a affirmé au tabloïd New York Post avoir pénétré dans la boîte email personnelle de M. Brennan.

La police fédérale (FBI), et le Secret Service --service de protection des hautes personnalités-- ont ouvert une enquête après ces affirmations. WikiLeaks n'a pas indiqué la source des documents publiés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer